Revue de presse du 6 au 12 novembre

Catégorie : Revues de presse
Mis à jour le dimanche 13 novembre 2011 22:31
Publié le dimanche 13 novembre 2011 17:19

Entreprises & Organisations

Chapitre Qui crée des richesses et comment les mesurer ?

Les Echos 11/11/2011 Le bonheur n’est pas (que) dans le PIB (Jéco)

Quantifier le bien-être d’une société ne se résume plus à la seule mesure de sa richesse. C’est le constat dressé par la table ronde sur le bonheur. La référence : le rapport remis par Joseph Stiglitz à Nicolas Sarkozy en 2009 soulignant que le PIB n’est pas le seul moyen d’évaluer le progrès social. Mais l’usage de critères alternatifs pour évaluer le bonheur d’un pays n’en est qu’à ses débuts. Lire la suite

Le Monde 10/11/2011 Quelle place pour l’économie dans la science de la soutenabilité ?

Par Éloi Laurent, pour l'OFCE. La question écologique redessine les frontières des disciplines scientifiques. La physique et la chimie, la biologie et la géologie se rapprochent, s'articulent et s'intègrent en une science de la Terre (Earth science) dont l'étude en systèmes (Earth systems) monte en puissance dans les meilleures universités du monde. Cesavoir nouveau ne pourra toutefois se muer en une véritable science de la soutenabilité qu'avec le concours des sciences sociales et des humanités, qui elles-mêmes commencent à organiser leur dialogue méthodologique sur le terrain écologique. La question de la place de l'économie dans cette recomposition fondamentale est donc aujourd'hui posée. Lire la suite

OWNI 08/11/2011 Le prix de la production intellectuelle

Comment comprendre, comment interpréter ce phénomène paradoxal ? Pourquoi l’information, la connaissance, la production intellectuelle ne trouve plus actuellement de moyen viable de se vendre ? Et comment trouver d’autres modèles pour les secteurs de la production intellectuelle ? Lire la suite

* * *

Chapitre Quel partage des richesses produites ?

Le Monde 08/11/2011 La Société générale abandonne la distribution de dividendes pour 2011

La Société générale a résolument privilégié le renforcement de ses fonds propres en annonçant, mardi 8 novembre, qu'elle ne distribuerait pas de dividendes au titrede son exercice 2011, une première depuis la privatisation de la banque française que les marchés ont saluée. Les banques européennes devront afficher d'ici à la fin juin un niveau minimum de fonds propres "durs" (capital social et bénéfices mis en réserve) correspondant à 9 % de leurs prêts. Lire la suite

* * *

Chapitre Les organisations : lieux de conflit ou de coopération ?

L'Humanité 04/11/2011 Pialoux et Corouge. Un sociologue, un ouvrier : trente ans face à Peugeot Sochaux

En 1983, Michel Pialoux, sociologue, rencontre Christian Corouge, ouvrier sur chaîne et militant CGT à l’usine Peugeot de Sochaux. C’est le début de trois décennies de travail commun sur les transformations de l’usine et du monde ouvrier, couronné par la publication cette année de l’ouvrage Résister à la chaîne, recueil de leurs entretiens dans les années 1983-1986. Lire l'entrtien


Marchés & Sociétés

Chapitre Quelle est la place des liens marchands dans les liens sociaux ?

Les nouveaux chemins de la connaissance France Culture 11/11/2011 Avez-vous lu Polanyi ?

Près de trente ans après la traduction de La Grande Transformation, Karl Polanyi (1886-1964) reste trop méconnu en France. Avez-vous lu Polanyi ? présente le parcours intellectuel de ce penseur des marchés (de l'Antiquité jusqu'au «grand marché» de la société contemporaine), un parcours à la croisée de l'économie, de l'histoire et de la sociologie. Il éclaire l'ensemble de son oeuvre dans une perspective institutionnaliste. Ecouter en ligne (59')

Arte.TV Thema 08/11/2011 Maladies à vendre

Visionner en ligne le documentaire sur le Mediator pendant encore quelques jours (52')

La Croix 07/11/2011 Hôpitaux et cliniques, un match à armes inégales ?

Le système de santé français se caractérise par la coexistence d’établissements de soins à caractère public et privé. Le secteur public représente 65 % des lits et le secteur privé 35 %. Au total, on recense en France 3 159 établissements : 1 006 établissements publics, 957 établissements privés à but non lucratifs et 1 196 cliniques privées à but lucratif. Lire la suite

* * *

Chapitre A quoi sert la concurrence ?

Les Echos 11/11/2011 " Un levier de croissance dont on ne parle pas assez est la concurrence " (Jéco)

Benoît Coeuré, directeur adjoint du Trésor, était invité aux Jéco pour débattre de la soutenabilité de la croissance française. L'économiste en chef du ministère de l’Economie revient sur la période des Trente Glorieuses, les leviers de croissance et le poids des décisions nationales dans une économie globalisée. Lire la suite

Le Figaro 11/11/2011 Starbucks va lancer une chaîne de bars à jus de fruits 

Le roi du «latte» se diversifie dans l'orange pressée ! La chaîne américaine de cafés Starbucks a racheté jeudi, pour 30 millions de dollars, les jus de fruits frais Evolution Fresh. La marque est détenue depuis 2010 par Fireman Capital Partners, une société d'investissement présidée par Paul Fireman, le fondateur de Reebok. Bien connus sur la côte Ouest des États-Unis, réputés pour leur goût et leurs qualités nutritionnelles, les jus Evolution sont notamment distribués dans les épiceries haut de gamme Whole Foods. Lire la suite

Blog Bigbrowser 11/11/2011 Mc Do vu du ciel : cartographie d'un empire

Le blog Arcorama s'est amusé à fabriquer la même carte pour la France, deuxième plus grand marché du groupe à l'échelle mondiale. Trente ans après l'ouverture de son premier restaurant en septembre 1979 à Strasbourg, McDonald's compte aujourd'hui près de 1 200 franchises sur le territoire (6 900 pour toute l'Europe et 32 000 dans le monde). A noter que la densité de McDo est plus forte au pays de la gastronomie que dans celui du hamburger (1,77 restaurant pour 1 000 km2 en France, contre 1,3 aux Etats-Unis). Voir la carte

Le Monde 09/11/2011 "L'industrie européenne dans la globalisation"

Ce texte est issu de l'intervention de Pierre-Noël Giraud aux Journées de l'économie de Lyon, mercredi 9 novembre, sur le thème : "Peut-on domestiquer la mondialisation ?" Lire la suite

Le Monde 07/11/2011 "Optimiser les achats et la logistique"

Entretien avec Bernard Le Marois, directeur général de Winandco, leader européen de la vente en ligne de vin. La problématique des sites de commerce en ligne est de trouver un modèle économique viable. De quelle façon votre société a atteint la rentabilité ? Bernard Le Marois : Nous avions déjà été rentables il y a quatre ans. Mais là, nous sommes clairement entrés dans une spirale de profitabilité. L'économie du commerce de vin en ligne repose sur quatre points essentiels : les achats, le marketing, l'informatique et la logistique. Lire la suite

* * *

Chapitre Les marchés sont-ils efficaces ?

Le Monde 11/11/2011 "En Europe, on assiste à un vide politique dans lequel s'engouffre la spéculation"

Après la Grèce, la crise de la dette de la zone euro fait de nouvelles victimes. Si l'Espagne semble pour le moment épargnée par les marchés, l'Italie se retrouve aujourd'hui au cœur de la tourmente et les rumeurs s'amplifient sur les difficultés qui attendront demain la France. Depuis le sommet du G20 à Cannes, les 3 et 4 novembre, l'Italie est entrée dans une zone de turbulences dont l'issue devrait être la chute du gouvernement Berlusconi, réclamée par les marchés. Et ce, malgré, un plan d'austérité acté durant l'été et qui a été voté au Sénat italien, vendredi 11 novembre. Le Monde.fr a interrogé Francesco Saraceno, économiste senior au département innovation et concurrence de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), le centre de recherche en économie de Sciences Po Paris, sur ce rôle crucial que joue la crédibilité politique dans l'opinion que se forgent les marchés sur la stabilité économique. Lire la suite 

Challenges 10/11/2011 Pourquoi il y a trop de médicaments

Les déremboursements de molécules jugées inutiles se multiplient en France, mais se heurtent au lobby de l'industrie pharmaceutique. Lire la suite

Le Monde 08/11/2011 "Un nouveau capitalisme se dessine"

Par Hubert de La Bruslerie, professeur à l'Université Paris-Dauphine. Au-delà de la crise bancaire : allons-nous voir émerger un niveau capitalisme sachant que ce système d'allocation de capitaux a historiquement toujours fait preuve de capacité de rebond et d'adaptation ? La question est, comme toujours depuis mille ans, comment financer des projets économiques innovants, risqués et socialement rentables ? Les acteurs vont sans doute changer : les besoins de financement des investissements des entreprises sont moindres. Leur taux d'autofinancement augmente. Il est proche et même supérieur à 100%. Le recours à l'épargne des ménages est moins pressant. Celle-ci, dans la situation récente, sert à financer les déficits publics, par exemple via l'assurance-vie. La fonction d'intermédiation bancaire par le crédit aux entreprises (moins aux ménages) est déclinante. Les banques ont une tendance croissante à financer les déficits des administrations publiques. Lire la suite


Socialisation & Groupes sociaux

Chapitre Les comportements individuels sont-ils naturels ou socialement construits ?

Raison Présente, n°178, 2°trimestre 2011 « Articuler les rapports sociaux : classes, sexes, races »

Si l'approche globale est commune, des divergences existent parmi les différentes contributions. Alors que Danièle Kergoat tend à poser qu'aucun rapport social n'est premier, Alain Bihr, se situant dans une filiation marxiste plus traditionnelle, distingue des rapports de production capitaliste qui déterminent rapports de classe, rapports internationaux, rapports sociaux de sexe et rapports de génération. Cette conceptualisation des rapports internationaux en termes de rapports sociaux offre ici une voie féconde pour contextualiser les formes modernes de xénophobie et de racisme, ce qui semble permettre d'enrichir les études des processus d'ethnicisation et de racisation. Lire la suite

Universcience.TV Le cerveau a-t-il un sexe ?

Avec Catherine Vidal, neurobiologiste à l'Institut Pasteur, et Françoise Héritier, anthropologue au Collège de France. Regarder en ligne (30')

* * *

Chapitre Comment se forment les groupes sociaux ?

Rue89 09/11/2011 Thomas Piketty : « La lutte des classes n'est pas morte »

Face au « risque de sécession sociale », Thomas Piketty, historien et économiste, rêve « d'un dépassement rationnel et pacifique du capitalisme ». Entretien. Lire la suite

Enquête IPSOS-Fondation Jean Jaurès Le nouveau paysage idéologique français

Retrouvez les résultats de l’enquête >> etudeIpsos (pdf - 2,41 Mo)

Le Monde 02/11/2011 "'Désislamisons' les débats sur la banlieue"

En ces temps de crise sociale et financière aiguë, il est une problématique que l'on peut également appréhender en des termes empruntés à l'analyse économique. La publication du rapport Banlieue de la République a engendré une recrudescence de débats, déjà fort nombreux depuis plusieurs années, sur le rôle de la religion musulmane dans certaines banlieues. D'aucuns ont pu conclure à la prégnance désormais irréductible du fait religieux au milieu de quartiers sensibles ou l'attache aux principes républicains serait déficiente. Or, l'étude approfondie de ces réalités tend à renforcer l'idée cruciale que le religieux est, à bien des égards, un marché dérivé des positions et des aspirations (comblées ou frustrées) des acteurs plutôt que la variable qui détermine en dernière instance leurs identités et leurs motivations au sein des banlieues. Les interrogations autour de "l'islam" semblent à ce titre la traduction d'une méprise – nous n'évoquerons pas les tentatives d'instrumentalisation de part et d'autre –, participant d'une essentialisation des problèmes. Lire la suite


* * *

Chapitre La déviance est-elle un phénomène normal ?

Regards 13/11/2011 Justice des puissants, une course d’obstacles

Procureurs aux ordres, droit à la constitution de partie civile menacé, recours massif aux écoutes téléphoniques… La justice peut-elle encore se frayer un passage pour atteindre les puissants ? Entretien avec Évelyne Sire-Marin, magistrate. Lire la suite

L'Express 12/11/2011 Un mariage homo pour inscrire le débat dans la campagne de 2012

Le maire de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales, a symboliquement célébré le mariage civil de deux hommes pour inscrire le mariage homosexuel dans le débat de la présidentielle de 2012. Lire la suite


Monnaie & Financement

Chapitre D'où vient la monnaie ?

Project Syndicate 02/11/2011 Le Crépuscule de l’Euro, par Paul Krugman

« Les élites européennes ont adopté une conception moralisatrice de l’économie, en imposant une austérité généralisée, une politique monétaire restrictive en dépit d’une inflation sous-jacente faible, et elles ont été bien trop préoccupées de punir les fautifs pour se rendre compte que tout allait exploser en l’absence d’un prêteur de dernier recours qui soit efficace » se désole Paul Krugman. Lire la suite

* * *

Chapitre A quoi servent les banques et les marchés financiers ?

Sciences Humaines Qui sont les spéculateurs ?

Chaque jour, plusieurs milliards de dollars s’échangent sur les marchés monétaires et financiers de la planète, dans le seul but d’engranger une plus-value à brève échéance. Qui réalise ces opérations ? Tour d’horizon des acteurs de la finance, parmi lesquels on trouve des caisses de retraites, des fonds publics et de vénérables banques. Lire la suite

Le Point 12/11/2011 Crise de la dette - Le FMI appelle le Japon à réduire sa colossale dette publique

La dette publique de la troisième puissance économique mondiale équivaut à environ 200 % de son produit intérieur brut (PIB), la proportion la plus importante parmi les pays développés. Le Japon n'est toutefois pas touché par les tensions pesant sur les pays européens, en partie car sa dette est possédée à plus de 95 % par des investisseurs japonais et parce que le Japon dispose des deuxièmes réserves de change mondiales. Lire la suite

Les Echos 11/11/2011 L'Italie interdit les ventes à découvert à nu sur les actions

La France, l'Italie, la Grèce, l'Espagne et la Belgique ont mis en place des interdictions de vente à découvert pour décourager les transactions spéculatives après la déroute subie par les valeurs bancaires françaises et italiennes cet été. Dans une vente à découvert dit à nu, le spéculateur ne détient pas l'action sur la baisse de laquelle il a parié. Lire la suite

Contretemps 10/11/2011 Une finance-fiction est-elle possible ? À propos de trois films récents sur la finance

Par Olivier Godechot.  La finance s’impose d’autant mieux qu’elle se laisse difficilement décrire. Sous quels traits personnels et impersonnels fait-on exister ce nouvel acteur dans le discours ? Ses figures polymorphes, évanescentes et omniprésentes s’incarnent et se colorent différemment dans les propos du gouverneur de banque centrale, du syndicaliste, de l’homme politique, du chercheur et de l’artiste. Les réalisateurs de cinéma, plus encore que les romanciers, l’évoquent dans un format à la fois très efficace – faire voir à un public large – et terriblement contraint – par la durée, le support et le budget. La solution cinématographique à la fois évidente et problématique dans le cas d’espèce est la personnification. La finance est incarnée par ou au moyen de personnages (un petit nombre) avec leurs sentiments, leurs relations, leurs rivalités et leurs vengeances – toutes choses très personnelles, sans compter les amours tragiques et les morts violentes – tout aussi personnelles. Tels sont les ingrédients d’une narration filmique habituelle pour décrire les marchés financiers, la volatilité et les millions de titres échangés,  la spéculation et l’arbitrage, les mathématiques financières et les salles de marché, les booms et les krachs, l’opulence et la misère. Difficile défi tant le mode d’existence de la finance semble être celui de l’abstraction, du système, de la désincarnation (« bulle déconnectée de la sphère réelle »). Bref, un monde de flux, de cours, d’électronique, de titres plus qu’un monde de corps, de sentiments et de passions. Lire la suite

Les Echos 10/11/2011 Le « coup d’Etat » des marchés financiers

Les pays membres de la Zone Euro font face à des coups d’Etat d’un nouveau genre. Ils sont orchestrés par les craintes des créanciers. La pression appliquée par les marchés financiers sur les taux d’intérêts à long-terme crée une instabilité politique forte. Deux voies peuvent être envisagées pour l’avenir : des restructurations sauvages avec l’implosion de l’Euro ou une construction fédérale. Lire la suite

Le Figaro 10/11/2011 Qui détient la dette italienne ?

Voir l'Infographie

Le Monde 09/11/2011 Haro sur le CAC 40 ?

Par Jean Peyrelevade, économiste. L'économie française sera sauvée par les PME, telle est la vérité commune. Ce sont elles qui créent l'emploi et payent l'impôt, elles encore qui assureront notre prospérité, elles enfin dont nous devrions multiplier le nombre pour combler le fossé de compétitivité qui nous sépare de l'Allemagne. Tout cela est exact et bien entendu j'y adhère. Faut-il pour autant condamner les grandes entreprises ? Arnaud Montebourg a-t-il raison de dire que celles du CAC 40 délocalisent leur production et l'emploi à l'étranger et ne paient pas ou peu d'impôts en France ? Leur contribution à l'économie nationale serait-elle devenue négligeable, sinon négative ? Lire la suite

Les Echos 09/11/2011 La BCE doit devenir une banque centrale normale

Par Barry Eichengreen. Il est difficile d’imaginer que la crise européenne puisse encore s’aggraver, mais c’est pourtant ce qui vient de se produire. Lors du sommet qui s’est tenu il y a deux semaines, les dirigeants de l’Union Européenne ne sont parvenus à produire rien de bien substantiel. Plus précisément, la BCE doit faire beaucoup plus pour soutenir la croissance économique. Sa décision de diminuer les taux de 25 points de base, lors de la première réunion portant sur ses politiques, sous son nouveau président Mario Draghi, constitue le seul rayon de soleil dans un ciel partout ailleurs bien sombre. Mais 25 points de base restent une goutte d’eau dans l’océan. L’Europe se dirigeant vers la récession, la menace d’une hausse de l’inflation est inexistante. Quoi qu’il en soit, étant donné la sensibilité allemande, Merkel ferait bien d’utiliser sa tribune pour rassurer l’opinion de son pays. Lire la suite

Le Monde 09/11/2011 George Soros craint que l'Europe n'ait à affronter "une décennie perdue"

Le financier américano-hongrois Georges Soros, 81 ans, est le président de la fondation Open Society qu'il a créée et de Quantum Fund, un fonds spéculatif qu'il a décidé récemment de fermer aux investisseurs extérieurs pour le transformer en une structure familiale. Il était à Bruxelles, lundi 7 et mardi 8 novembre, pour évoquer le sort de la minorité rom et, évidemment, le sort de la zone euro. Lire l'entretien

RTBF Info 07/11/2011 Laisser les banques faire faillite, la recette de la relance islandaise

Le spectaculaire rétablissement économique de l'Islande, au bord de la banqueroute il y a trois ans, enseigne qu'un gouvernement doit laisser les banques faire faillite plutôt que de s'attaquer au contribuable, relèvent des analystes. Lire la suite

Blog d'Arnaud Parienty 06/11/2011 Et maintenant l'Italie

Le second élément est le taux d’intérêt moyen payé sur la dette : plus ce taux est élevé et plus la dette s’alourdit. Dans le cas de l’Italie, si le taux d’intérêt est celui payé par le Royaume-Uni, 2%, pour une dette représentant 120% du PIB, les intérêts représentent 2,4% du PIB à payer chaque année. Si le taux d’intérêt est celui que paye aujourd’hui l’Italie, 6,4% pour un emprunt à dix ans, les intérêts représentent 12,8% du PIB ! Lire la suite

* * *

Chapitre Pourquoi et comment réguler la création monétaire ?

L'Expansion 10/11/2011 L'écart historique entre les taux français et allemands, c'est grave ?

L'écart de taux entre la France et l'Allemagne a atteint un nouveau record jeudi soir avec une différence 170 points de base (1,7 point de pourcentage) sur les taux à 10 ans. Cet écart menace-t-il la France pour autant ? Les réponses. Lire la suite


Etat & Pouvoirs publics

Chapitre Relance ou rigueur, quelles politiques conjoncturelles mettre en oeuvre ?

Blog OFCE 09/11/2011 Plus rien ne s’oppose à la nuit

Par Xavier Timbeau. Le 7 novembre 2011, le gouvernement a  annoncé un plan de restriction budgétaire qui prend acte d’un « ralentissement de la croissance mondiale ». Il  fait suite à la révision fin octobre 2011 du scénario de croissance utilisé dans le projet de loi de finance 2012, présenté fin septembre aux assemblées. Au lieu d’anticiper 1,75 % de croissance annuelle du PIB en 2012, l’hypothèse retenue aujourd’hui est de 1 %. La logique semble claire : face à des vents mauvais, soumis à un objectif de réduction des déficits publics (4,5 % du PIB en 2012 après 5,2 % en 2011) le gouvernement réagit rapidement en amendant sa stratégie de finances publiques afin d’éviter le scénario catastrophe que l’Italie est en train de vivre. La crise des dettes souveraines européennes impose de conserver la confiance des marchés financiers. Lire la suite

Le Monde 08/11/2011 Les mesures de rigueur touchent principalement les ménages

Voir l'Infographie

Telos 08/11/2011 Plan Fillon : triple A ou triple 0

Le deuxième plan d’austérité est un contresens économique dramatique. Tout le monde à Paris semble convaincu que c’est le prix à payer pour éviter de perdre le AAA. C’est en fait le meilleur moyen d’y arriver. D’ailleurs les marchés n’ont pas réduit les primes de risques sur la dette française après l’annonce de ce plan. Lire la suite

Contretemps 07/11/2011 La dette jusqu'où ?

Dette. Un mot très lourd. Un mot qui mêle de manière inextricable des considérations morales et financières... La langue allemande est éloquente à ce sujet puisqu'elle utilise le même vocable,Schuld, pour dire « dette » et « culpabilité ». Les anthropologues aussi ont beaucoup à nous apprendre. Marshall Sahlins et Maurice Godelier, notamment, ont montré que la relation de dette s'inscrit toujours dans un rapport de pouvoir. Lire la suite