TD 2 - Problématiser un sujet de dissertation

Catégorie parente: Socialisation et groupes sociaux
Catégorie : La déviance est-elle un phénomène normal ?
Mis à jour le mercredi 4 janvier 2012 13:11
Publié le mercredi 4 janvier 2012 13:05

La problématique... c'est la question centrale que vous allez vous poser, elle va constituer l'idée directrice de votre argumentation (voir fiche méthode « la dissertation en SES »). Même si certains sujets sont d'emblée plus problématisés que d'autres, ce sera à vous de faire apparaître cette question qui se cache derrière le sujet. La problématique doit soulever le problème implicite posé par le sujet.

- La problématique est le questionnement auquel répondra votre argumentation., Vous devez donc la formuler avant d'élaborer votre plan et de rédiger. La problématique résulte ainsi d'une réflexion préalable approfondie : analyse du sujet (mot à mot), collecte des connaissances de cours, formulations de sous-questions, d'hypothèses...

- Problématique et plan sont indissociables, le plan constituant les étapes progressives de la réponse au questionnement soulevé (dans quel ordre, par quelles étapes, avec quels éléments de réponse ou intentions de démonstration).

- Pour élaborer sa problématique, il faut chercher ce qui fait débat dans le sujet, ce qui suscite une discussion. Pour faire émerger les enjeux du sujet il faut mettre le sujet en « crise », c'est-à-dire se questionner sur le sens, l'utilisation, la place de chaque mot (pourquoi ce mot et pas un autre, le sujet change-t-il de sens si je supprime/remplace/rajoute un autre mot...). (Par exemple, dans le sujet « Existe-t-il encore des classes sociales ? », que devient le sujet si l'on supprime le terme « encore » , ou si l'on ajoute l'adjectif « mobilisées » après « classes sociales » ?

- La problématique doit permettre de traiter TOUT le sujet mais RIEN QUE le sujet, donc elle ne doit pas être trop restreinte (traitement partiel du sujet) ou trop large (partie hors sujet ou traite un autre sujet).

Conseils : Comment formuler sa problématique ? En mettant en valeur les articulations logiques :
«Répondre à cette question nécessite de démontrer que... de s'interroger sur ...» , «Démontrer que... implique de rechercher si ...»
On peut utiliser la forme interrogative, mais il faut éviter la multiplication de questions enchaînées (ne pas noter toutes les questions intermédiaires).
Parfois le sujet est une quasi-problématique, dans ce cas il faut le reformuler en explicitant cette problématique (précisez pourquoi le sujet se pose).

Trouver la problématique... à partir de trois sujets.

Sujet 1 : Peut-on se fier aux chiffres sur la délinquance ?

Sujet 2 : Que montrent les différents chiffres sur la délinquance ?

Sujet 3 : Vous comparerez les chiffres de la police concernant la délinquance et ceux des enquêtes de victimation.

 Pour chaque sujet effectuez le travail suivant :
1) De quel type de sujet s'agit-il (voir étape 3 de la fiche méthode) ?
2) Quel est le plan provisoire qui permettrait en général de répondre à ce type de sujet ?
3) Repérez et définissez brièvement les mots clés (notions de SES).
4) Analysez dans le sujet le ou les mots qui permettent de mettre en évidence le problème posé par le sujet. : faites parler ces mots (tout ce que vous savez sur ce mot, toutes les questions qu'il soulève...)
5) Formulez une affirmation plus précise que le sujet qui explicite votre problématique en commençant votre phrase par « Je veux démontrer que... »
6) Proposez un plan provisoire permettant de répondre à votre problématique

Exemple de correction pour le sujet 1 : Peut-on se fier aux chiffres sur la délinquance ?

1) Sujet de type discussion

2) Plan : 1- Dans une certaine mesure oui / 2- Dans une autre mesure non

3) délinquance : ensemble des comportements qui transgressent la loi pénale

4)

5) Problématique : Les chiffres officiels de la délinquance nous donnent-ils une indication correcte de la délinquance réelle ? Répondre à cette question nécessite de s'interroger sur la justesse d'un outil à la base imparfait et en partie utilisé dans le cadre d'enjeux politiques.

6) Plan :

1- Les chiffres officiels de la délinquance sont une source précieuse pour mesurer la délinquance
2- Mais à eux seuls ils n'en donnent pas une image fidèle