TD 2 - Du fonctionnement du marché à l’action sur le marché - Introduction à la notion d’élasticité-prix

Catégorie parente: Marchés et sociétés
Catégorie : A quoi sert la concurrence (2012-2013)
Mis à jour le mercredi 12 septembre 2012 15:16
Publié le lundi 17 octobre 2011 16:38

 

Objectifs :
Introduire au calcul et à l’interprétation d’une élasticité-prix.
Comprendre que les réactions des quantités offertes et demandées suite à une variation des prix ne sont pas toujours identiques.
Mettre en évidence l’intérêt de l’élasticité-prix dans la mise en œuvre des politiques publiques.

Doc 1

Source : Tableau mensuel tabac, Observatoire français des drogues et toxicomanie, 2012

1. Calculer - Complétez le tableau suivant (voir Fiche méthode - les Elasticités)

Taux de variation du prix des cigarettes (A)

Taux de variation du nombre de cigarettes vendues (B)

Elasticité de la demande de cigarettes par rapport au prix (B/A)

2000-2011

2004-2011

2. Expliquer - Pourquoi les prix des cigarettes ont-ils fortement augmenté entre 2000 et 2011 ?
3. Expliquer - Que signifie une élasticité-prix de la demande négative ?
4. Lire – Intégrez les 2 élasticités calculées dans des phrases permettant d’en comprendre la signification.
5. Justifier – La consommation de cigarettes apparaît-elle sensible aux variations des prix ?

Doc 2 – Le mécanisme de la taxe carbone

Le principe de la taxe carbone est assez simple. Il consiste à augmenter la taxation des consommations à base d’énergie fossile* pour en faire progresser le prix. Il est ensuite supposé que l’augmentation du prix va inciter les utilisateurs à diminuer leur consommation d’énergie fossile. Il s’agit donc de poursuivre un objectif environnemental en mobilisant ce qu’on appelle un signal prix. (…)

Une augmentation des taxes sur l’énergie génère deux effets potentiels. Le premier effet est qu’elle peut inciter à diminuer la consommation, ce qui est positif pour l’environnement. Le second effet est que l’augmentation du prix accroît les dépenses des consommateurs, ce qui est négatif pour le pouvoir d’achat.

Il va de soi que la diminution de la consommation induit aussi une baisse des dépenses. Le grand pari de la taxe carbone est donc le suivant : l’augmentation du prix par la taxe fait baisser la consommation, ce qui fait diminuer les dépenses et cette diminution compense l’augmentation du prix. Quand on fait les comptes, on obtient 1°) une diminution des émissions de CO2 qui est positive pour l’environnement et 2°) une relative neutralité pour le pouvoir d’achat (le prix augmente mais la consommation baisse, les dépenses énergétiques sont donc à peu près stables). […]

On comprend que le point crucial de la taxe carbone est la manière dont les consommateurs réagissent à une hausse des prix induite par la taxe. Si la consommation baisse de façon substantielle le pari est gagné. Si, par contre, la consommation réagit peu à l’augmentation du prix, l’effet de la taxe est alors très négatif : l’impact environnemental est négligeable, puisque la consommation baisse très peu, et celui sur le pouvoir d’achat est très important, puisque le prix augmente sans que la consommation ne baisse.

Pour conclure, le débat sur la taxe carbone porte essentiellement sur l’élasticité prix de la consommation d’énergie. Ce terme d’élasticité indique justement dans quelle mesure la consommation baisse lorsque le prix d’un produit augmente.

UFC-Que Choisir, « Taxe carbone : Constats et position de l'UFC-Que Choisir », juillet 2009

* Définition : Un combustible fossile désigne un combustible produit à partir de roches issues de la fossilisation d'éléments organiques en pétrole, gaz naturel ou houille (charbon).

1. Expliquer : Expliquez la phrase soulignée.
2. Illustrer : Donnez des exemples d’acteurs économiques concernés par une taxe sur les énergies fossiles
3. Définir : Rappelez ce qu’est l’élasticité de la demande d’un bien par rapport à son prix.
4. Expliquer : Quels sont les effets d’une taxe carbone sur le pouvoir d’achat des ménages ?
5. Expliquer : Complétez le schéma suivant  : complétez chaque trou avec les termes "forte"," faible", "hausse" ou "baisse"

 

 

Retour au sommaire du chapitre