Revue de presse du 9 au 15 octobre

Catégorie : Revues de presse

Entreprises & Organisations

Chapitre Qui crée des richesses et comment les mesurer ?

France Culture - La suite dans les idées 15/10/2011 "L'empire de la valeur : refonder l'économie politique"

Avec André Orléan A écouter en ligne (30 mn)

Le Monde 11/10/2011 Qu’est-ce que l’indice de la faim (Global Hunger Index, GHI) ?

Le GHI est calculé chaque année par l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (Ifpri), basé à Washington, à partir de trois critères : la sous-alimentation (part de la population ayant un apport calorique insuffisant), la sous-alimentation infantile - (proportion d'enfants de moins de 5 ans ayant un poids insuffisant) et la mortalité infantile (taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans). La notation va de 0 à 100. Lire la suite

***

Chapitre Quel partage des richesses produites ?

La Tribune 14/10/2011 Reportage : les "indignés" de Wall Street ne baissent pas la garde

Car oui, un peu partout, aux Etats-Unis le mouvement prend de l'ampleur. Boston, Washington, Chicago... Les consciences se politisent. Demain, le mot d'ordre a été passé d'embraser le monde. Huit villes du Canada préparent leurs banderoles pour le 15 octobre. Corée, Australie, Grande-Bretagne... Plus d'une vingtaine de pays devraient aussi protester ce samedi contre les rapaces de la finance, l'inégalité croissante, les échecs du système politique ou le «diktat des multinationales». Lire la suite

La Tribune 13/10/2011 Services à domicile : à qui profite vraiment l'avantage fiscal?

Selon une étude de l'Insee parue ce vendredi, en 2007, cette mesure a permis de créer entre 12.000 et 43.000 emplois. Côté bénéficiaires, 10% des foyers fiscaux les plus aisés ont perçu 60% de l'avantage fiscal. Pour régulariser le travail au noir et doper la création des emplois à domicile, les pouvoirs publics ont mis en place des incitations fiscales pour les particuliers employeurs. A partir de 1991, les ménages ont ainsi pu retrancher de leurs impôts la moitié des dépenses qu'ils consacraient aux services à domicile dans la limite d'un certain plafond. En 2007, pour permettre aux ménages non imposables de bénéficier de ces incitations fiscales, le gouvernement a amenagé le dispositif en crédit d'impôt. Lire la suite

L'Observatoire des inégalités 11/10/2011 A qui profite l'enrichissement de la France ?

Entre 1998 et 2008, les 10 % les plus pauvres ont reçu 2,8 % de l’ensemble de la richesse nationale, alors que les 10 % les plus riches ont disposé de 31,7 %. Lire la suite

Le Monde 11/10/2011 Au fait, Steve créait-il des "jobs" ?

Le 15 décembre 2010, le même Wall Street Journal publiait un article intitulé "Made in China, vraiment ?". Son auteur, Andrew Batson, y exposait la part prise par divers pays dans la fabrication d'un iPhone, innovation s'il en est. Se fondant sur une étude de l'Asian Development Bank Institute, il montrait que, dans ce produit phare, les usines chinoises travaillant pour Apple, qui ne font qu'assembler ses pièces, ne constituent que 3,6 % du coût de sa fabrication. [...] Mais l'intérêt de l'étude se situait aussi ailleurs. Si l'on se fonde sur la valeur des composants et du travail investis pour fabriquer un iPhone, montrait-elle, le Japon y contribue pour 34 %, l'Allemagne 17 %, la Corée du Sud 13 %, le "reste du monde"(une douzaine d'autres pays) 36 %, dont les Etats-Unis (Apple inclus) pour... 6 %, à peine plus que l'apport chinois. En réalité, la part d'Apple se résume à la conception et à la commercialisation, les deux fonctions en bout de chaîne qui sont, aujourd'hui, les plus lucratives, mais qui génèrent moins d'emplois "américains" (et, pour la distribution, bien plus précaires). Bref, même dans l'innovation chère à Barack Obama pour relancer l'emploi, la machine américaine ne fabrique plus. Lire la suite


Marchés & Sociétés

Chapitre A quoi sert la concurrence ?

Les Echos 14/10/2011 Veolia Environnement va vendre Citelum, spécialiste de l'éclairage public

Le groupe Veolia Environnement accélère sa cure d'amaigrissement. Le numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets, qui a programmé 4 milliards d'euros de cessions d'ici à 2013, poursuit en effet sa revue d'actifs. Selon nos informations, le groupe vient de confier un mandat à DC Advisory afin de gérer la vente de Citelum, l'un des acteurs de référence de l'éclairage public et de l'équipement électrique urbain dans le monde. Cette société, qui éclaire les habitants de Pekin à Fortaleza (Brésil) en passant par Rabat, a dégagé en 2010 un chiffre d'affaires de 276 millions d'euros. Son modèle a donc été plutôt résilient à la crise, avec une activité en croissance l'an dernier de près de 25 % par rapport à celle de 2008. Le résultat opérationnel a, lui, crû de plus de 40 % sur la période, à 16,7 millions d'euros. Lire la suite

Le Monde 11/10/2011 Sur les rails, la concurrence s'ouvrira d'abord pour les TER, puis pour les TGV

Le centre d'analyse stratégique (CAS), l'organe de prospective du gouvernement, a rendu le 5 octobre un rapport à fort potentiel polémique. Publié en pleines Assises du ferroviaire, il détaille par le menu les enjeux économiques et sociaux de la future libéralisation du transport des voyageurs décidé par la Commission européenne. A l'horizon 2016, la SNCF ne sera plus seule habilitée à transporter des voyageurs sur le réseau ferré français. Comme pour celui de l'électricité, et en attendant celui des services postaux, le marché du transport ferroviaire des voyageurs va devoirs'ouvrir aux concurrents et suivre la destinée du fret et de certaines lignes internationales. Lire la suite

OWNI 10/10/2011 Les réseaux télécom gagnent Bruxelles

Loin des discours officiels favorables à un Internet libre, la Commission européenne ne cesse de faire cause commune avec les industriels des télécoms. Le 3 octobre dernier, la commissaire Neelie Kroes donnait des gages importants à leurs lobbyistes. Lire la suite

***

Chapitre Les marchés sont-ils efficaces ?

Le Monde 11/10/2011 "Sans régulations, la volatilité des cours va retrouver ses niveaux du XIXe siècle"

Entretien avec Jean-Marc Boussard, économiste, membre de l'Académie d'agriculture. La volatilité des prix agricoles n'est pas un phénomène nouveau. Elle était encore bien plus forte aux XVIIIe et XIXe siècles ou dans les années 1920 qu'à l'heure actuelle. Ce qui, en revanche, est nouveau, c'est que les agriculteurs y sont exposés. A la suite de la Grande Dépression, l'administration Roosevelt aux Etats-Unis ainsi que les gouvernements européens et de beaucoup d'autres pays ont mené des politiques de régulation et de protection mettant les paysans à l'abri de cette volatilité. Dans les négociations commerciales internationales menées depuis l'après-guerre (GATT), les produits agricoles ont toujours bénéficié d'une exception, sous l'influence de Keynes, pour qui la nourriture ne pouvait être traitée comme une marchandise quelconque. Lire la suite

Le Monde 11/10/2011 Prix agricoles mondiaux : comment mettre fin à la valse infernale

"La hausse récente du niveau et de la volatilité des prix agricoles constitue à nouveau, comme en 2008, une menace pour la pérennité de la sécurité alimentaire mondiale et expose de nombreux foyers et groupes vulnérables à un risque accru de souffrir de la faim, à l'image de la crise alimentaire qui frappe en ce moment la Corne de l'Afrique", prévient le rapport "Relever le défi de la faim. Maîtriser les chocs et la volatilité excessive des prix alimentaires", réalisé par l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (Ifpri) avec les ONGConcern Worldwide et Welthungerhilfe de Bonn. Lire la suite


Socialisation & Groupes sociaux

Chapitre Les comportements individuels sont-ils naturels ou socialement construits ?

Sciences Humaines 10/2011 Des choix politiques en héritage

Anne Muxel. Aujourd'hui encore, la famille continue de jouer un rôle déterminant dans la transmission des orientations idéologiques. Comme leurs aînés, les jeunes choisissent souvent le même bord politique que leurs parents. Lire la suite

France Culture Science Publique 14/10/2011 Le genre peut-il s’opposer au sexe ?

Quels sont les fondements scientifiques, sociologiques et philosophiques d’un tel débat ? Faut-il exclure, comme le réclament les opposants aux textes figurant dans les manuels, toutes considérations non strictement scientifiques dans les manuels de SVT ? Que sait-on, aujourd’hui, des relations entre sexe biologique et orientations sexuelles, chez l’homme mais également chez les animaux ? Ce débat ne traduit-il pas le malaise persistant de la société actuelle vis-à-vis de l’homosexualité, de la bisexualité et de la transsexualité ?

Avec Jean-Claude Ameisen, médecin et chercheur, professeur d’immunologie à l’université Paris VII, Président du comité d'éthique de l'Inserm, Pierre-Henri Gouyon, professeur  au Muséum National d'Histoire Naturelle, à l'Agro Paris-Tech et à Sciences Po, Thierry Hoquet, philosophe, Maître de Conférences à l’Université de Paris Ouest Nanterre-La Défense, Priscille Touraille, anthropologue au Musée de l’Homme Ecoutez l'émission en ligne (59 mn)

SLATE 14/10/2011 Pourquoi les Japonais ferment les yeux en réunion ?

Contrairement aux Américains, les Japonais n’ont pas l’habitude de soutenir du regard les personnes en train de parler. Il n’y a absolument aucune atteinte ou connotation négative sous-jacente lorsqu’ils ferment les yeux. Mais cela peut être perçu comme très impoli voire insultant par les Américains. Lire la suite

Le Monde 12/10/2011 Les femmes dirigeantes à la tête des grands groupes restent des exceptions

Les plus de mille participants attendus à Deauville (Calvados) du 12 au 15 octobre, pour le septième Women's Forum, vont à nouveau affirmer leur souhait d'une plus grande diversité, dans tous les domaines. Une vingtaine de patrons, autobaptisés les CEO Champions, devraient présenter, jeudi 13 octobre, un plan d'actions en faveur de l'égalité hommes-femmes dans les entreprises. Il devra être énergique. Car malgré les discours et les bonnes intentions, la mixité ne progresse guère. Certes, les femmes sont désormais plus nombreuses dans les conseils d'administration des entreprises françaises. Car la loi impose aux sociétés cotées de compter 40 % de femmes administrateurs d'ici au 1er janvier 2017. Lire la suite

***

Chapitre Comment se forment les groupes sociaux ?

Blog de Pierre Mercklé 14/10/2011 Qui a fait disparaître les classes sociales ?

Compte rendu de la journée d’études passionnantes, organisée donc ce mercredi 12 octobre 2011 sur le Campus Jourdan de l’ENS Ulm par Alexnadra Bidet et le « GDR Economie & Sociologie » du CNRS. Cette journée portait un titre un peu long : « Les classes sociales ont-elles été dissoutes par les socio-économistes dans les réseaux, les générations et la hiérarchie des revenus ? » (voir le programme ici) Lire le CR des interventions

Le Monde 13/10/2011 Islamisation des cités : mythe ou réalité ? Retrouvons la question sociale occultée

Par Gérard Mauger, sociologue, directeur de recherche émérite au CNRS. Un spectre hante les politiques, les journalistes, les "experts" des think tanks et les sociologues : "la question sociale" sous la forme contemporaine de la "vulnérabilité de masse" et de l'extension de la "zone de désaffiliation". C'est ainsi que les banlieues populaires où se concentrent précarisation et paupérisation - dites zones urbaines "sensibles", quartiers "en difficulté" ou "quartiers" tout court -, sites emblématiques de la crise de reproduction des classes populaires, sont inscrites depuis trente ans à l'agenda politique, à la "une" des médias et dans les appels d'offres auxquels répondent les sociologues. Comment rendre compte de cette crise de reproduction ? Lire la suite

Blog OFCE 13/10/2011 La jeunesse, génération sacrifiée ?

Par Guillaume Allègre La jeunesse serait-elle sacrifiée par la génération des baby-boomers ? Dans cette note de l’OFCE, nous faisons le point sur les inégalités entre âges et générations et montrons comment la thèse du conflit de génération s’appuie sur une analyse partiale de la situation des jeunes qui occulte les avantages dont bénéficie au moins une partie de la jeunesse. Loin de la spoliation des jeunes par les baby-boomers, c’est à la transmission intergénérationnelle des inégalités, via le diplôme scolaire et les solidarités familiales, que l’on assiste. Lire la suite

Le Monde 12/10/2011 Ces lycées qui monopolisent la fabrique des élites

Du jamais-vu. Il a suffi de deux lycées pour remplir la moitié des 400 places mises au concours 2011 de Polytechnique. Le parisien Louis-le-Grand et le versaillais Sainte-Geneviève se partagent l'école la plus prisée de France. Cette "parisianisation" de la fabrique des élites s'accélère. En 2003, les lycées parisiens (Versailles et Sceaux compris) y plaçaient 156 élèves. Ils étaient 185 en 2007. Cette année, ils sont 240. Un record. Lire la suite

Regards 11/10/2011 « On se syndique quand on se stabilise dans la vie »

Trois questions à Jean-Marie Pernot, chercheur à l’Institut de recherches économiques et sociales (Ires), auteur de « Syndicats, lendemains de crise » (2010). Lire la suite

Le Monde, 10/10/2011 "Aux Etats-Unis, la peine de mort est une continuation de la ségrégation raciale"

En ce 10 octobre 2011, journée internationale contre la peine de mort, les Etats-Unis, plus grande démocratie du monde, détiennent un étrange record. Ils réunissent à eux seuls le quart de la population carcérale mondiale, et se classent au cinquième rang en termes d'exécutions capitales derrière la Chine, l'Iran, la Corée du Nord et le Yémen. Depuis sa réintroduction en 1976, la peine capitale est appliquée dans 34 Etats sur 50, et a coûté la vie à 1 254 personnes, dont une écrasante majorité d'hommes noirs. Près de 3 330 personnes attendent aujourd'hui leur sentence dans les couloirs de la mort. Lire la suite

 ***

Chapitre La déviance est-elle un phénomène normal ?

Le Monde 11/10/2011 L'Unicef reproche au Royaume-Uni d'avoir emprisonné massivement des mineurs après les émeutes d'août

Le Royaume-Uni détient le taux de détention le plus élevé de mineurs des pays d'Europe occidentale. Les émeutes ont encore aggravé le traitement réservé par les tribunaux aux enfants et aux adolescents. Lire la suite


Monnaie & Financement

Chapitre A quoi servent les banques et les marchés financiers ?

Le Figaro 14/10/2011 S&P dégrade BNP Paribas d'un cran

Standard and Poor's (S&P) a annoncé vendredi avoir abaissé la note à long terme de BNP Paribas de "AA" à "AA-", ainsi que le Bicra (Banking Industry Country Risk Assessment) de la France de groupe 1 à groupe 2. L'agence de notation a en revanche confirmé les notes de BPCE, Crédit agricole , Crédit Mutuel , et Société générale . "Les perturbations sur le marché du refinancement et le sentiment défavorable de marché ont révélé que les profils de financement et de liquidités des cinq banques sont plus vulnérables que nous le pensions", explique S&P dans un communiqué. Lire la suite

Blog Les crises 14/10/2011 Faut-il sauver les banques, et à quel prix ?

Frédéric Lordon revient sur un possible sauvetage des banques, et précise les conditions auxquelles il faudrait qu’ils se fasse. Au programme, dans l’urgence : nationalisation des banques en faillite, puis « communalisation », via la mise en place d’un système bancaire et de crédit socialisé. Frédéric Lordon est économiste, directeur de recherches au CNRS, collaborateur au « Monde Diplomatique », auteur de nombreux ouvrages de sciences économiques et sociales tel « Jusqu’à quand ? Pour en finir avec les crises financières », « La crise de trop – Reconstruction d’un monde failli ». Regarder l'émission de France 2 en ligne

20 Minutes 14/10/2011 Face à la crise, les coffres-forts s'arrachent

«Depuis début septembre 2011 on a constaté une forte demande en coffres-forts. On a enregistré une hausse de plus de 70% dans nos ventes», a déclaré à l'AFP Nicolas Risterucci, responsable commercial d'Hexacoffre.com. Lire la suite

Le Monde 13/10/2011 Les procédures de saisie immobilière ne faiblissent pas aux Etats-Unis

Par rapport au mois de septembre 2010, où elles avaient atteint un record, elles ont baissé de 45 %, ajoute le cabinet. A la suite d'un scandale ayant éclaté au début de l'automne 2010 après la révélation d'irrégularités à grande échelle de la part de plusieurs grandes banques et sociétés de recouvrement de créances, le traitement des procédures de saisie a été considérablement ralenti aux Etats-Unis. "Les procédures de saisie en septembre et au troisième trimestre ont continué d'êtrebien inférieures à leur niveau d'il y a un an, mais il apparaît clairement que cette tendance de baisse temporaire est en train de changer, et que les saisies commencent lentement à croître de nouveau", écrit RealtyTrac. Lire en ligne

Le Monde 12/10/2011 Les banques européennes pourraient être obligées de relever leurs fonds propres

L'Autorité bancaire européenne (EBA) envisage de relever à 9 % le niveau minimum des fonds propres "durs" des banques du Vieux Continent, qui auront alors entre six et neuf mois pour s'y conformer, faute de quoi elles devraientaccepter une recapitalisation par les pouvoirs publics, rapporte mercredi leFinancial Times. Les banques seraient ainsi contraintes à détenir un ratio de fonds propres "durs"(capital social et bénéfices mis en réserve) nettement supérieur aux 7 % qu'elles devraient normalement atteindre à compter de début 2019, conformément aux nouvelles normes de solvabilité de Bâle III, écrit le journal, sans dévoiler ses sources. Lire la suite

Le Monde 12/10/2011 Le gendarme de la Bourse approuve le projet de réglementation Volcker

Cette directive, détaillée mardi par la FED, vise à interdire deux pratiques, a expliqué la SEC. D'une part, il s'agit d'empêcher les banques de spéculer sur les marchés à leur propre compte, c'est-à-dire en utilisant l'argent placé sur un compte qui leur appartient (ou appartient à une filiale). D'autre part, elle interdit aux banques de détenir ou d'entretenir "certaines relations"avec des fonds spéculatifs ou d'investissement. Parmi les dérogations prévues par les régulateurs figurent les transactions concernant les obligations du Trésor américain ou celles émises par les organismes publics américains ou parapublics comme les agences de refinancement hypothécaires Fannie Mae et Freddie Mac, ainsi que les titres de dette émis par les collectivités locales et les Etats fédérés américains. Lire la suite

L'Expansion 06/10/2011 Idée reçue: "L'or protège du risque inflationniste"

Le prix du métal jaune, n'est pas lié à l'inflation : depuis 10 ans, le cours de l'or est à la hausse, mais pas l'indice des prix. L'or mérite bien son statut de valeur refuge, mais uniquement contre les crises économiques et les tensions géopolitiques. Lire la suite

***

Chapitre Pourquoi et comment réguler la création monétaire ?

Challenges 14/10/2011 L'inflation galopante met sous pression la BCE

Pour juguler les pressions inflationnistes naissantes, elle a relevé deux fois cette année son principal taux directeur, qui est désormais fixé à 1,50%. Mais, face à des craintes de récession en Europe, de nombreux économistes plaident pour que l'institut monétaire fasse machine arrière sans avoir été entendu pour le moment. Lire la suite

 


Etat & Pouvoirs publics

Chapitre Comment se sont construits les Etats ?

OWNI 15/10/2011 La Constitution islandaise, c'est pas l'irruption

N’en déplaisent à ceux qui, pour des motivations mystérieuses (prosélytisme ? marketing ? propagande ?), ont souhaité travestir la réalité plutôt que de décrypter l’Histoire, les transformations nécessaires engagées en Islande n’en sont encore qu’à leurs balbutiements. Les présentations euphoriques, les dithyrambes enflammées, les altérations enthousiastes de la situation de l’île n’y changeront rien. Lire la suite

Courrier Internationale 12/10/2011 Un recensement périlleux pour la cohésion nationale

La population noire s’est soulevée contre le recensement en cours. Le mouvement "Touche pas à ma nationalité" dénonce une opération raciste, qui remet en cause l'appartenance à la nation des ethnies noires. Lire la suite

Regards 12/10/2011 La binationalité nuit-elle à l’appartenance ?

Séverine Labat, politologue à l’EHESS, auteur de « La France réinventée. Les nouveaux binationaux franco-algériens  », et Stéphane Rozès, directeur de la société Conseils, Analyses et Perspectives (CAP), nous livrent leur analyse. Lire la suite

***

Chapitre Comment l'Etat-providence contribue-t-il à la cohésion sociale ?

La Vie des Idées 14/10/2011 Petits arrangements avec l’impôt

Entretien avec Katia Weidenfeld et Alexis Spire par Nicolas Delalande 

Les inégalités devant l’impôt ne résultent pas seulement de l’érosion des prélèvements progressifs. Elles passent aussi par l’individualisation du rapport que chaque citoyen entretient avec des règles toujours plus complexes et avec l’administration. Une sociologie des usages de la norme fiscale met ainsi au jour d’autres inégalités, qui contreviennent à l’idéal d’un impôt véritablement démocratique. Lire la suite

Le Monde 13/10/2011 Le milliardaire Warren Buffett publie sa feuille d'impôts

Dans une lettre adressée à un membre du Congrès, le troisième homme le plus riche du monde a indiqué avoir gagné au total 62,8 millions de dollars l'année dernière, ramenés à une somme imposable de 39,8 millions de dollars après des déductions fiscales. Warren Buffett, qui soutient la tentative de Barack Obama defaire payer davantage d'impôts aux riches Américains, a précisé avoir payé un total de 6,9 millions d'impôts, soit un taux de 17,3 %. Lire la suite

Le Monde 12/10/2011 Le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux a atteint ses limites, selon un rapport parlementaire

Le non-remplacement d'un fonctionnaire d'Etat sur deux partant à la retraite depuis 2008, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), a atteint ses limites : tel est la conclusion du rapport sur "la soutenabilité de l'évolution de la masse salariale de la fonction publique", rendu public mercredi 12 octobre par la Mission d'évaluation et de contrôle (Mec) de l'Assemblée nationale présidée par les députés Olivier Carré (UMP, Loiret) et David Habib (PS, Pyrenées-Atlantiques). Lire la suite

 ***

Chapitre Relance ou rigueur, quelles politiques conjoncturelles mettre en oeuvre ?

La Lettre de l'OFCE 14/10/2011 (n°330) Retour en enfer ?

Perspectives 2011-2012 pour l’économie mondiale - France : austérité consolidée Perspectives 2011-2012 pour l’économie française La lettre

Challenges 14/10/2011 La plupart des usines françaises de Peugeot-Citroën mises à l'arrêt fin octobre

Pour réduire les stocks, le site d’Aulnay en Ile-de-France va même cesser de produire pendant une semaine à compter du 24 octobre. Lire la suite

Le Figaro 14/10/2011 L'Irlande est sur la bonne voie mais doit encore travailler

À la différence de l'Espagne et du Portugal, en panne de croissance, l'ex-Tigre Celtique a des atouts pour s'en sortir. En bonne voie, effort à poursuivre. Tel est en substance le verdict de l'OCDE sur l'Irlande, engagée depuis trois ans dans un programme de redressement drastique de ses finances publiques. Après une décennie de forte croissance, sur un rythme annuel de 7%, qui l'a hissé au quatrième rang de l'OCDE en terme de PIB par habitant, l'ex-Tigre celtique a subi une crise bancaire sans précédent et trois années de récession. Le déficit public a explosé en 2010 à plus de 32 % du PIB si l'on intègre la coûteuse recapitalisation des banques et la dette a dépassé les 100 % de la richesse nationale. La défiance des marchés a contraint les autorités à recourir fin 2010 à l'aide du FMI, de l'UE et de la BCE. Lire la suite

Le Monde 13/10/2011 Au Portugal, le gouvernement annonce de nouvelles mesures d'austérité

C'est un budget extrêmement austère pour 2012 qu'a présenté le gouvernement portugais, jeudi 13 octobre, au moment où le pays, sous assistance financière, peine à réaliser ses objectifs de réduction des déficits. Parmi les mesures annoncées par le premier ministre, Pedro Passos Coelho, la suppression temporaire des 13e et 14e mois pour les fonctionnaires et les retraités dont les revenus sont supérieurs à 1 000 euros. Dans le secteur privé, il a annoncé une augmentation de l'horaire de travail d'une demi-heure par jour. Lire la suite

L'Express 09/10/2011 « Levez-vous vite, orages désirés »

Jacques Attali. Alors, on se prend parfois à penser qu’il vaudrait mieux que la crise prenne au plus vite le tour sévère, très sévère, qu’elle finira de toute façon par revêtir, pour que les hommes au pouvoir soient enfin obligés d’agir, et ne puissent plus se contenter d’expédients, qui ne font que faire grossir la taille des problèmes qu’ils légueront à leurs successeurs. Lire la suite

Le Monde 10/10/2011 Résoudre la crise de la dette, un jeu d'enfant pour les Nobel d'économie

Pour les Américains Thomas J. Sargent et Christopher A. Sims, récompensés lundi 11 octobre du prix Nobel d'économierésoudre la crise de la dette publique de la zone euro est chose facile. D'un point de vue économique du moins. Car, reconnaissent-ils, "la difficulté, c'est la politique". Lire la suite


Vers la terminale

La Croix 14/10/2011 Pour la Banque mondiale, la femme est l’avenir du développement

L’agence des Nations unies a publié en France, vendredi 14 octobre, un rapport sur l’égalité homme–femme dans le monde. Ce document montre que la défense des droits des femmes est un atout pour l’économie. Si l’égalité des sexes progresse à l’école, des divergences subsistent dans le monde du travail et les responsabilités domestiques. Lire la suite

Le Monde 12/10/2011 Ce qu'il nous faut contre la crise, c'est un protectionnisme intelligent

Tribune de Lionel STOLERU. Le score de 17 % obtenu par Arnaud Montebourg à la primaire socialiste montre à quel point la mondialisation préoccupe nos compatriotes. Seul à droite comme à gauche à aborder ce sujet tabou, il a eu le mérite de rappeler que la mondialisation apporte aux consommateurs des pantoufles, jouets, téléviseurs et téléphones bon marché et aux travailleurs des fermetures d'usines, délocalisations et licenciements. Comme le consommateur et le travailleur sont souvent une seule et même personne, il y a problème… Lire la suite

Blog Kieran Healy 10/10/2011  A sociology of Steve Jobs

Steve Jobs had charisma. What does that mean? Narrowly, it means something about the force of the man’s personality and its effects on those who worked for him at Apple. More broadly, it has something to do with his gradual emergence as a cultural icon over the past decade. The wave of emotion that washed across the Internet following the news of his death is evidence of how important he was to many people. Business leaders don’t often come to have that sort of cultural resonance. Apple’s storefronts became impromptu shrines and memorials, something we can safely say will not happen at gas stations or supermarkets when the CEOs of Exxon Mobil or Nestlé pass on. Lire la suite