Activité 1 – Qu’est-ce que la monnaie ?

Catégorie parente: Monnaie et financement
Catégorie : D’où vient la monnaie ?
Mis à jour le samedi 17 décembre 2011 12:42
Publié le dimanche 4 décembre 2011 12:51

Objectifs :
- comprendre qu’une monnaie se définit davantage par ses fonctions que par sa forme
- connaître les principales formes des monnaies contemporaines
- comprendre le principe de création monétaire par les crédits

Exercice 1:

1. Justifier - Votre professeur souhaite acheter un de vos stylos bille. Pour chacun des moyens de paiement suivant, dites si vous acceptez l’achat. Expliquez pourquoi:

Le professeur vous propose ...

Achat accepté? (oui/non)

Explications

... un billet de 5€

 

 

 

 

 

... un papier sur lequel il a écrit “5 €”

 

 

 

 

 

... un chèque de 5€

 

 

 

 

 

... un chèque d’un milliard d’euros

 

 

 

 

 

Doc 1 : Les fonctions économiques de la monnaie

La monnaie est l'un des instruments les plus utilisés dans notre vie quotidienne. En effet, dans une économie d'échange complexe et décentralisée comme la nôtre, la monnaie remplit une triple fonction de calcul économique, de paiement et de réserve de valeur.

La monnaie sert, en premier lieu, à évaluer le prix de tous les biens, c'est une unité de compte qui permet de mesurer la valeur de biens hétérogènes. Elle ramène les multiples évaluations possibles d'un bien en termes d'autres biens (prix réels ou relatifs) à une seule évaluation en monnaie (prix nominal ou absolu). L'utilisation de la monnaie permet une économie d'information et de calcul, grâce à la simplification du système de prix.

La monnaie est ensuite un bien directement échangeable contre tous les autres biens, un instrument de paiement qui permet d'acquérir n'importe quel bien ou service, y compris le travail humain. On dit qu'elle est un « équivalent général ». C'est, en effet, un instrument admis partout et par tout le monde, en toutes circonstances, et dont le simple transfert entraîne de façon définitive l'extinction des dettes. Nos économies sont monétaires dans la mesure où les produits ne s'échangent pas contre des produits, mais contre de la monnaie qui, à son tour, s'échange contre des produits. Cela suppose évidemment qu'il existe un consensus social et la croyance que l'on peut obtenir à tout moment n'importe quel bien en échange de monnaie. Cette confiance peut être renforcée par l'autorité de l'Etat et de la banque centrale qui oblige l'ensemble des acteurs économiques à accepter la monnaie en lui donnant un pouvoir libératoire et légal. (...).

La monnaie, enfin, est une réserve de valeur, elle est une des formes de la richesse - un actif de patrimoine - qui présente la particularité de pouvoir à la fois être conservée et rester parfai­tement liquide, c'est-à-dire de garder sa valeur et d'être immédia­tement utilisable pour l'échange de biens et services.

Dominique Plihon, “La monnaie et ses mécanismes”, La Découverte, 5ème Edition, 2008

1.Calculer - Complétez le tableau suivant, puis expliquez pourquoi on peut dire que la monnaie est une unité de compte

Bien

Prix relatif en termes de salades

 

1 Salade =

 

 

................................. salade(s)

 

1 barquette de moules =

 

 

 

................................. salade(s)

 

1 barquette de saucisses =

 

 

 

................................. salade(s)

 

1 barquette de steacks hachés =

 

 

................................. salade(s)

2.Expliquer - Quel est l’avantage d’un système monétaire sur un système de troc ?
3.Illustrer - Donnez 2 exemples d’actifs de patrimoine qui ne soient pas aussi liquides qu’un billet de banque.
4.Synthétiser - Synthétisez les fonctions économiques de la monnaie à l’aide d’un schéma centré (carte mentale ou schéma heuristique : voir fin du TD apprendre à réaliser une synthèse de cours)

Doc 2 : Composition des moyens de paiement en France

En %

1960

1970

1980

1990

2000

2007

Monnaies divisionnaires (pièces)

1.2

1.1

1.2

1.0

0.8

-

Monnaie fiduciaire (billets)

41.0

31.6

20.0

14.0

11.8

10.0 (a)

Monnaie scripturale (dépôts à vue)

57.8

67.3

78.8

85.0

87.4

90.0

Total

100

100

100

100

100

100

(a) Monnaies divisionnaires et fiduciaires confondues pour 2007

Source : Banque de France

1. Décrire - Présentez l’évolution des formes de la monnaie en France depuis 1960.

Doc 3 : Le processus de création monétaire dans un système de banque unique

La monnaie contemporaine est principalement scripturale et émise par les banques, comme on vient de le voir. Il est donc important de préciser par quels mécanismes les banques créent de la monnaie et participent à la croissance de la masse monétaire.

La monnaie scripturale correspond aux dépôts à vue (DAV), inscrits au passif des banques et détenus par les agents non bancaires. La monnaie scripturale circule par l'intermédiaire des différents instruments qui en permettent la circulation (chèques, cartes bancaires). Le dépôt est la provision d'un compte, celui-ci pouvant être alimenté soit par une remise de billets, soit par un virement d'un autre compte, soit grâce à un crédit accordé par la banque. Ce dernier procédé est celui qui provoque l'augmenta­tion de la masse de monnaie en circulation.

Dans un système de banque unique

Supposons, pour simplifier, que le système bancaire soit composé d'une seule banque (...). Prenons le cas d'une entreprise qui emprunte auprès de sa banque. Le mécanisme de la création monétaire se réalise par un accroissement simultané de l'actif et du passif de l'établissement bancaire concerné, illustré par le schéma ci-après :

Banque

 

Entreprise

actif

passif

 

actif

passif

Crédit accordé à l’entreprise

+ 100

Compte de dépôt de l’entreprise

+ 100

 

Compte de dépôt à la banque

+ 100

Dette vis à vis de la banque

+ 100

La monnaie créée se concrétise par une inscription au compte (DAV, pour dépôts à vue) du client emprunteur qui figure au passif du bilan bancaire ; la contrepartie est inscrite a l'actif à un poste créance sur le client. Le remboursement du crédit abou­tira, de façon symétrique, à une destruction de monnaie en diminuant à la fois l'actif et le passif du bilan bancaire. La masse monétaire - constituée essentiellement par la monnaie scriptu­rale - s'accroît lorsque les flux de remboursements sont infé­rieurs aux flux des crédits nouveaux, de la même manière que le niveau d'une piscine s'élève lorsque le flux d'écoulement est inférieur au flux de remplissage. (...)

Dominique Plihon, “La monnaie et ses mécanismes”, La Découverte, 5ème Edition, 2008

1.Expliquer - L’actif d’un agent économique est ce qu’il possède ou ce que d’autres lui doivent. Son passif est ce qu’il doit à d’autres. Expliquez pourquoi :
a. Le crédit accordé par une banque à un client est pour elle un actif et pour lui un passif ?
b. Le compte de dépôt d’un client à sa banque est pour elle un passif et pour lui un actif ?
2.Justifier – Pourquoi peut-on dire que lorsque votre compte de dépôt augmente suite à un crédit de votre banque, il y a création monétaire sans émission de billets nouveaux ?
3.Justifier - A partir du texte, expliquez pourquoi on peut résumer le processus de création monétaire par la phrase : “les crédits font les dépôts”.
4.Expliquer - Expliquez la phrase soulignée.

Exercice d’approfondissement

Un constructeur automobile qui rencontre un certain succès souhaite augmenter sa production. Sa banque lui accorde un crédit de dix millions d’euros sur un an. Le constructeur peut ainsi faire face à ses dépenses courantes (salaires, consommations intermédiaires, impôts, etc.), nécessaires pour produire 1.500 voitures. Toutes les voitures produites sont vendues dans l’année 10.000 euros chacune. A la fin de l’année, le constructeur automobile rembourse le crédit que la banque lui avait accordé.

1.Synthétiser – Transformez le texte ci dessus en schéma montrant le processus de création / destruction de monnaie lié aux crédits.
2.Expliquer – Que se serait-il passé pour la banque si le constructeur n’avait pas réussi à vendre ses voitures ?
3.Justifier – Pourquoi peut-on dire que la monnaie est “une créance sur l’économie future” ?

Retour au sommaire du chapitre