Revue de presse du 15 au 21 janvier 2012

Catégorie : Revues de presse

Entreprises & Organisations

 Chapitre Qui crée des richesses et comment les mesurer ?

La Croix 20/1/2012 Pékin garde secrets les écarts de salaires entre riches et pauvres

Le gouvernement chinois a essuyé des critiques après avoir refusé de publier cette semaine pour la population urbaine le coefficient de Gini, qui mesure l’inégalité dans la distribution des revenus. Lire la suite

Le Figaro 20/1/2012 Le modèle Ikea prospère malgré la crise

INFOGRAPHIE - Le groupe suédois, premier distributeur de meubles au monde, a publié des ventes et un résultat records. Il poursuit son expansion internationale. Ikea détonne. Le distributeur de meubles et d’articles de décoration a réussi à conforter sa première position mondiale en 2011 (exercice clos le 31 août). Alors que d’autres souffrent de l’environnement économique morose, le groupe suédois a publié hier un bénéfice record de 2,97 milliards d’euros, en progression de 10,3%. Avec 7 ouvertures dans le monde, le chiffre d’affaires est en hausse de 6,9%, atteignant 25,2 milliards d’euros. À nombre de magasins constant, la hausse est toujours de 2,7%. «Nos ventes ont progressé dans presque tous nos pays (26 pays et 287 magasins au total). Les hausses les plus importantes ont été enregistrées en Russie, Chine et Pologne», précise Soren Hansen, vice-président d’Ikea Group. Ces succès incitent le groupe à suivre notamment la situation de l’Inde de près. Si cet immense marché, avec sa classe moyenne en forte croissance, s’ouvre, le suédois ne devrait pas hésiter longtemps. Lire la suite 

SLATE 19/1/2012 Qui sont les "1%" français ? 

Infographie. Mouvements «Occupy...», polémiques en France sur le quotient familial... Des deux côtés de l'Atlantique, la question des niveaux de revenus est au coeur du débat politique. Avec pour cible les «1%», cette catégorie de la population qui capterait, selon ses détracteurs, un niveau excessif de richesses. Qui sont-ils en France? Slate fait le point en chiffres à l'orée de la campagne présidentielle. Lire la suite

* * *

Chapitre Quel partage des richesses produites ?

L'Humanité 19/1/2012 Radiographie d’un litre de carburant à la pompe

Une brochure éditée par la Fédération nationale des industries chimiques CGT décortique la répartition de la manne pétrolière. La liberté des prix permet aux pétroliers de caracoler en Bourse. Une contrôle public est à réactiver. Lire la suite

La Tribune 18/1/2012 Les ventes de super-yachts ont explosé en 2011

Quelque 263 géants des mers se sont vendus en 2011 dans le monde contre 204 un an plus tôt. A eux seuls, ils représentent un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros. Lire la suite

La Tribune 16/1/2012 Un tiers de la population africaine appartient à la classe moyenne

Selon la Banque africaine de développement, 34% des Africains ont un niveau de vie les apparentant à la classe moyenne. Lire la suite

Mediapart 14/1/2012 Esther Duflo : en finir autrement avec la pauvreté

Entretien. C’est un livre rempli de centaines d’exemples de manières efficaces de lutter contre la pauvreté, mais aussi de dizaines de questions encore ouvertes, et parfois dérangeantes. Y a-t-il vraiment un milliard d’affamés ? Pourquoi l’usage des moustiquaires n’est-il pas davantage répandu ? Pourquoi les pauvres ne vaccinent pas leurs enfants ? Pourquoi le micro-crédit n’a-t-il pas été la solution miracle d’hier et pourquoi la micro-épargne ne sera pas celle de demain ? Pourquoi existe-t-il des domaines où l’intervention de l’Etat est nécessaire et d’autres où elle s’avère difficile, voire contre-productive ? Pourquoi un feuilleton télé agit-il beaucoup plus sur la démographie que n’importe quelle campagne publique ? Lire la suite (abonnés)

* * *

Chapitre Les organisations : lieux de conflit ou de coopération ?

Le Monde 16/1/2012 A la source de la contre-productivité

Par Pierre-Yves Gomez, professeur à l'EM Lyon, directeur de l'Institut français de gouvernement des entreprises et président de la SFM. Dans les années 1970, le philosophe Ivan Illich a inventé le concept de "contre-productivité", qui expliquait notamment pourquoi les grands systèmes de gouvernance deviennent inefficaces (Némésis médicale, Seuil, 1975). Les outils de contrôle et les normes indispensables pour gouverner les organisations sont performants tant qu'ils demeurent au service des personnes et ne limitent pas trop leur autonomie et leur créativité. Lire la suite


Marchés & Sociétés

Chapitre A quoi sert la concurrence ?

20 Minutes 21/1/2012 Orange ne s'alignera jamais sur les prix de Free

Stéphane Richard, PDG d'Orange, estime, après l'arrivée de Free sur la marché de la téléphonie mobile, que «le vrai risque serait que tous les opérateurs deviennent low cost» et il affirme qu'Orange ne s'alignera «jamais sur les prix de Free», dans une interview au Journal du Dimanche. Lire la suite

La Tribune 20/1/2012 Le marché de la musique en ligne est à peine à l'équilibre

Les offres sont globalement déficitaires, selon une étude qui sera présentée par l'Hadopi la semaine prochaine. Les producteurs sortent la tête de l'eau. La musique en ligne n'est pas encore un eldorado capable de faire vivre à la fois les artistes, les distributeurs et les producteurs. Telle est la principale conclusion de la mission de suivi des "13 engagements pour la musique en ligne", commandée par l'Hadopi, qui doit être présentée la semaine prochaine. "Le secteur de la musique entregistrée en ligne atteint tout juste l'équilibre et ne constitue pas encore un relais de croissance pour soutenir l'activité des producteurs et enrayer la baisse des investissements sur le répertoire local", tranche l'étude. Lire la suite

Le Figaro 20/1/2012 Technicolor reprend Quinta Industries

Trois filiales de postproduction sont intégrées à l’activité divertissement du groupe français. Il aura fallu la faillite de Quinta Industries pour que Technicolor se renforce sur le marché français des industries techniques du cinéma et «joue désormais un rôle clé auprès des studios français et européens». Le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) vient de régler au pas de course la liquidation du groupe jusque-là présidé par Tarak Ben Ammar. Lire la suite

Le Monde 19/1/2012 En 2011, le marché du poids lourd a remonté la pente

Ce n'est pas tous les jours qu'un secteur affiche une telle croissance. En 2011, les constructeurs ont vendu 38,4 % de poids lourds de plus qu'en 2010, a annoncé, jeudi 19 janvier la Chambre syndicale internationale de l'automobile et du motocycle (CSIAM). Après des exercices 2009 et 2010 exécrables, les sept marques présentes sur le marché français ont fait feu de tout bois l'an dernier. Ils ont écoulé 47 363 véhicules industriels de plus de 5 tonnes, contre à peine 34 000 l'année précédente. Lire la suite

Le Monde 18/1/2012 Bruxelles ouvre une enquête formelle sur le secteur de l'eau en France

La Commission européenne a ouvert mercredi 18 janvier une procédure formelle d'enquête sur le marché de l'eau en France, faisant suite à des investigations menées au printemps 2010 chez les entreprises SAUR, Suez Environnement etVeolia Environnement. Cette "procédure formelle en matière d'ententes et d'abus de position dominante"doit permettre à Bruxelles de déterminer si les trois entreprises françaises, "en accord avec la Fédération professionnelle des entreprises de l'eau (FP2E), ont coordonné leur comportement sur les marchés français de l'eau et des eaux usées, en violation des règles de l'Union européenne sur les ententes". Lire la suite

* * *

Chapitre Les marchés sont-ils efficaces ?

Le Monde 16/1/2012 Les enjeux de la taxe Tobin

Par Pierre-Cyrille Hautcoeur, EHESS et Ecole d'économie de Paris. En 1893, après une succession de crises et de scandales bancaires et financiers (1882, 1889, 1891), qui ont provoqué une décennie de stagnation économique en France, un gouvernement de gauche libérale décide de taxer les transactions boursières. Lire la suite


Socialisation & Groupes sociaux

Chapitre Les comportements individuels sont-ils naturels ou socialement construits ?

Le Figaro 18/1/2012 Les garçons plus doués pour comprendre l'info sur le Web

Selon une étude Pisa, la lecture sur écran avantage les garçons. Menée dans 16 pays auprès des élèves de 15 ans, elle montre que les filles ont plus de mal à naviguer sur le net que leurs camarades. Lire la suite

Blog de Marie Duru-Bellat 15/1/2012 « Lego » 2 : parce qu’ils et elles sont différents ou pour qu’ils et elles le soient ?

Je terminais mon dernier post autour de la gamme pour filles des Lego en soulignant qu’il ne s’agissait sans doute pas là de questions consensuelles. Et les commentaires contrastés que j’ai reçus depuis le montrent amplement. Je ne prétends pas « répondre » complètement ici aux propos qui s’insurgent de mes propos, considérant qu’ils traduisent « un mépris des petites filles qui aiment jouer à la poupée », et que, fondamentalement, l’indifférenciation que j’évoque revient à considérer que « seuls les modèles masculins sont recevables ». Ce sont là des vraies questions, qui plus est complexes puisque ce qui est en débat, c’est la manière dont on peut articuler égalité et différence dans une démocratie. Il y a sur ces questions des collègues bien plus compétentes que moi[1] et ceux et j’y renvoie ceux et celles que ces questions passionnent… Lire la suite

* * *

Chapitre Comment se forment les groupes sociaux ?

L'Humanité 18/1/2012 La classe moyenne, cette anticlasse censée les absorber toutes

Par Jean Lojkine, sociologue. Doit-on accepter toutes les notions de sociologie sans s’interroger sur leur rôle ? Mais qui sont donc les « classes moyennes » ? Tout le monde s’y réfère, personne ne les définit. Ce n’est ni la classe ouvrière opposée à la bourgeoisie capitaliste, ni la bourgeoisie anglaise coincée entre l’aristocratie terrienne et le prolétariat industriel, ni les anciennes classes du mode de production féodal : paysans, artisans, commerçants, professions libérales. Lire la suite

L'Humanité 13/1/2012 Jean-Yves Rochex « Les inégalités scolaires se construisent aussi dans la classe »

Professeur en sciences de l’éducation à Paris-VIII, Jean-Yves Rochex vient de codiriger un ouvrage passionnant (1) décryptant les processus qui, au sein même des classes, participent à la fabrication des inégalités scolaires. Apprentissages différenciés, exigences implicites… Les enfants de milieux populaires sont les premiers à pâtir de ces phénomènes insidieux. Lire la suite

* * *

Chapitre La déviance est-elle un phénomène normal ?

Libération 19/1/2012 Que fait la police (de la police) ?

Par SEBASTIAN ROCHE. L’affaire qui frappe l’Inspection générale des services (IGS) soulève la question plus large de l’organisation et du fonctionnement du système d’inspection des forces de sécurité intérieure. Un service a-t-il reçu des ordres ou voulu plaire à sa hiérarchie et falsifier des documents lors d’une enquête ? Comme souvent, les affaires permettent de mettre le doigt sur des faiblesses structurelles. Certains accidents ne sont possibles qu’à cause d’une faille du système. Concernant le système français d’inspection, on peut dire qu’il souffre de plusieurs maux. La qualité des agents qui le composent n’est pas en cause. Mais il est fragmenté, excessivement lié au pouvoir exécutif, pas assez transparent, et trop endogène aux trois forces de sécurité intérieures. Lire la suite

Courrier International 18/1/2012 Internet : des lois qui font plutôt pire que mieux

Deux projets de loi en discussion au Congrès visent à enrayer le téléchargement illégal. Les acteurs du web s'y opposent et ont lancé ce 18 janvier une grève de vingt-quatre heures. Il est nécessaire d'imaginer des solutions plus innovantes, estime l'éditorialiste d'un quotidien canadien. Lire la suite

Rue89 17/1/2012 Claude Guéant ne sait donc pas que la délinquance n'existe pas ?

Par Sebastian Roché | Directeur de recherche au CNRS. Comme chaque année depuis dix ans, le ministre de l'Intérieur s'auto-félicite de son bon bilan en matière de « délinquance générale ». Chiffres à l'appui. Et, depuis dix ans, le ministre de l'Intérieur (qui a pris différents noms : Sarkozy, Villepin, Alliot-Marie, Hortefeux, Guéant) n'a aucune idée de ce qui détermine les évolutions de la délinquance ? Alors comment Claude Guéant, le locataire actuel, peut-il asséner : « La statistique générale est tout à fait exacte » ? Il semble que les services chargés de ce sujet ignorent un certain nombre de choses essentielles. Un meurtre et un vol de portable pèsent le même poids. Tout d'abord, faut-il rappeler que la délinquance n'existe pas ? Comment se fait-il que le ministre ne le sache pas ? C'est un agrégat de tas de choses différentes, un meurtre et un vol de portable pesant le même poids, le total annuel n'indique pas du tout le niveau de sécurité du pays. Lire la suite


Monnaie & Financement

Chapitre D'où vient la monnaie ?

Challenges 21/1/2012 Tout ce qui va remplacer les bons vieux billets

Et si les billets et les pièces de monnaie vivaient leurs dernières heures ? Peu à peu, le numérique révolutionne les moyens de paiement. Encore faut-il que tous les acteurs soient prêts à sauter le pas… Lire la suite

Libération 19/1/2012 De l’éclatement de la zone euro

Par THOMAS GUÉNOLÉ Maître de conférences en mathématiques financières à Sciences-Po. S’interroger sur l’impact des décisions des agences de notation est une erreur d’analyse, car cette approche suppose qu’elles font office de boussoles pour les marchés financiers. En réalité, elles y jouent le rôle de manches à air. Ces dernières indiquent le sens du vent mais, lorsque ce sens varie, c’est bien le vent, et non le manche, qui a changé de direction. De même, les agences de notation ne font que prendre acte en bout de processus d’un changement d’orientation déjà lancé par les acteurs des marchés financiers. Que ce soit en 2008 face à la crise des subprimes, ou aujourd’hui face à celle des finances publiques européennes, elles ne font en effet que s’aligner a posteriori sur le consensus déjà établi par les marchés. Compte tenu de ce décalage dans le temps, ce qui importe réellement est donc de savoir où en est ce consensus aujourd’hui. Lire la suite

* * *

Chapitre A quoi servent les banques et les marchés financiers ?

Le Monde 20/1/2012 Les banques présentent leurs plans de recapitalisation

Le vaste plan de recapitalisation des banques européennes, en marche depuis plusieurs mois, se concrétise. Sur l'injonction de l'Autorité bancaire européenne (EBA), celles-ci doivent présenter, vendredi 20 janvier, le plan d'augmentation de leurs fonds propres à leurs autorités de tutelle nationales. Lire la suite

20 Minutes 19/1/2012 Malgré la perte du triple A, la France emprunte moins cher

L'Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette de la France, a levé, ce jeudi 7,965 milliards d'euros... Même pas mal. L'Agence France Trésor (AFT), qui gère la dette de la France, a annoncé jeudi avoir levé, comme prévu, 7,965 milliards d'euros de bons du Trésor, à 2014, 2015, 2016 pour cette première émission obligataire depuis la perte du Triple A. La France propose par ailleurs en fin de matinée jeudi d'autres titres de dette, indexés sur l'inflation, à moyen et long terme, pour un montant total de toutes les adjudication de la journée escompté au départ entre 7,5 et 9,5 milliards d'euros. Lire la suite

La Voix du Nord 17/1/2012 « Le monde ne peut vivre sous la dictature de la spéculation »

Interview de Henri Sterdyniak de l'OFCE et «Économiste atterré». La France a été privée de son AAA par Standard & Poor's, mais le conserve auprès de Moody's et deFitch... Et maintenant ? Pour Henri Sterdyniak, directeur du département économie de la mondialisation de l'Observatoire français des conjonctures économiques et vice-président desÉconomistes atterrés, il est plus qu'urgent de « changer d'économie ». Lire la suite

Blog Les crises 17/1/2012 La déconnexion de l’économie financière

Alimentée par les méfaits du financiarisme (déréglementation, désintermédiation…), la sphère financière, destinée normalement à être au service de l’économie « réelle », s’en est quasiment déconnectée, et a connu une croissance phénoménale au cours des décennies passées. Lire la suite

Blog Les crises 16/1/2012 Perte du Triple A : origine et conséquences 

Très long billet aujourd’hui – la situation l’exige. Je vous propose donc de revenir dans le détail sur la perte du Triple A de notre pays, pour en comprendre les raisons et essayer d’en discerner les conséquences. Cet article repart des bases de manière (que j’espère) didactique. Depuis les années 1975, les États occidentaux ont plongé dans les déficits, sans jamais en sortir. Plutôt que de lever les impôts correspondant à leurs dépenses, ils ont systématiquement dépensé plus que leurs recettes – et ont emprunté la différence sur les marchés financiers, c’est à dire in fine aux épargnants privés comme vous ou moi. Lire la suite

La Tribune 16/1/2012 Record battu ! Les banques placent 493 milliards d'euros de liquidités auprès de la BCE

Les banques européennes continuent de préférer stocker leurs liquidités à la Banque centrale européenne plutôt que de se prêter entre elles. Les dépôts au jour le jour ont atteint ce week-end un nouveau record. Lire la suite

La Tribune 16/1/2012 Christian Noyer presse à nouveau les banques de ne pas restreindre le crédit

La dégradation par S&P de neuf pays de la zone euro, dont la France, est un défi supplémentaire mais la stratégie des Etats est la bonne et la BCE poursuivra son action, a déclaré lundi le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer. Il a pressé les banques de ne pas restreindre l'accès au crédit et estimé que le projet de taxe sur les transactions financières posait de nombreux problèmes. Lire la suite

* * *

Chapitre Pourquoi et comment réguler la création monétaire ?

Blog Captain €conomics 20/1/2012 Le rachat de dette publique par la BCE

Officiel depuis le 10 mai 2010, la Banque Centrale Européenne intervient désormais sur le marché secondaire, afin de racheter une partie de la dette des Etats en difficulté de la zone euro. But de la manoeuvre : éviter que les taux d'intérêts des dettes de ces pays ne s'envolent, alourdissant davantage encore la charge de la dette. Nom de code de l'opération : "Securities Markets Programme". Lire la suite

Blog L'Antisophiste 18/1/2012 La BCE et le bazooka

A écouter certains, les Etats de l'eurozone ne présenteraient objectivement aucun risque d'insolvabilité. Dès lors, il suffirait que la BCE sorte son bazooka, i.e. rachète massivement de la dette publique sur le marché secondaire, pour sortir de la crise budgétaire actuelle. Les Etats pourraient se refinancer à un coût raisonnable et faire l'économie de politiques d'austérité qui réduisent la croissance. Moins d'intérêts et plus de croissance = moins de déficit et un endettement plus soutenable (∆- dette publique / PIB). Qui a dit qu'en économie, il n'y a pas de déjeuner gratuit ? Lire la suite

20 Minutes 19/1/2012 Hausse de l'inflation: ces prix qui ont augmenté en 2011

Presque tous les tarifs ont été en hausse l'an passé...Les prix à la consommation en France ont progressé en moyenne de 2,1% sur l'ensemble de l'année 2011 par rapport à l'année précédente, a indiqué l'Insee jeudi. L'inflation moyenne était de 1,5% en 2010. L'évolution d'une année sur l'autre se caractérise à nouveau par une forte hausse des prix de l’énergie. Ceux-ci ont, entre 2010 et 2011, augmenté de 12,3% (+10,0 % entre 2009 et 2010), précise l'Insee. Hors tabac, l’évolution en moyenne annuelle est également de +2,1% (+1,5% entre 2009 et 2010), a précisé l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans un communiqué. Lire la suite

Le Monde 19/1/2012 L'inflation s'établit à 2,1 % en 2011, à cause des prix de l'énergie

Les prix à la consommation en France ont progressé en moyenne de 2,1 % sur l'ensemble de l'année 2011 par rapport à l'année précédente, a indiqué l'Insee jeudi 19 janvier. L'inflation moyenne était de 1,5 % en 2010. Hors tabac, l'évolution en moyenne annuelle est également de + 2,1 % (+ 1,5 % entre 2009 et 2010), a précisé l'Institut national de la statistique et des études économiques dans un communiqué. Lire la suite

La Tribune 16/1/2012 La BCE peut-elle devenir la Fed ?

La Banque centrale européenne subit une pression de plus en plus forte pour muscler ses interventions, alors que la zone euro ne voit toujours pas le bout du tunnel. Peut-elle le faire ? Décryptage de notre partenaire le site Euractiv. Lire la suite


Etat & Pouvoirs publics

Chapitre Comment se sont construits les Etats ?

Regards 20/1/2012 Un autre Bourdieu

Pour les dix ans de la mort de Pierre Bourdieu, les éditions Raisons d’agir et Le Seuil publient les cours du sociologue au Collège de France dans un ouvrage intitulé Sur l’État. Où l’on découvre la complexité des rapports de Bourdieu à l’État. Lire la suite 

Télérama 16/1/2012 Bourdieu, un homme de contre-pouvoirs

Alors que commence la publication de ses cours, la critique de l'Etat par le sociologue PIerre Bourdieu reste d'une urgente actualité. Retour sur la pensée d'un esprit très critique. Lire la suite

* * *

Chapitre Comment l'Etat-providence contribue-t-il à la cohésion sociale ?

Project Syndicate 20/1/2012 La dette importe-t-elle ?

Par Robert Skidelsky. L’Europe est maintenant hantée par le spectre de la dette. Tous les dirigeants européens en tremblent. Pour exorciser le démon, ils passent leurs économies à l’essoreuse. Lire la suite

Libération 20/1/2012 Et si on parlait vraiment du quotient familial ?

Par JEAN-PIERRE DUPONT Pseudonyme d'un économiste français travaillant sur les politiques familiales. Les politiques que l’Etat déploie en direction des familles ont été introduites dans la campagne présidentielle de façon maladroite et somme toute artificielle par une polémique autour du quotient familial. Cette polémique apparaît d’autant plus vaine que la question a été abordée selon un prisme relativement étroit. Une réflexion globale sur les orientations de nos politiques familiales et/ou fiscales pourrait donner plus d’épaisseur à cette question. Lire la suite

Libération 20/1/2012 Six idées pour le système de santé

Par NICOLAS BOUZOU économiste, directeur et fondateur d'Astères, SERGE GUÉRIN Sociologue, professeur à l'ESG Management School. Il existe deux façons de faire des réformes. La première consiste à identifier ce qui fonctionne mal, à réfléchir aux solutions possibles, à prendre le temps de négocier avec les partenaires sociaux et à mettre en place les réformes nécessaires. La seconde revient à attendre d’être au bord du précipice pour adopter des mesures dans l’urgence, peu réfléchies, mal négociées et qui, souvent, ne règlent pas les problèmes. La France montre une étonnante obstination à se situer dans ce deuxième cas, précisément dans le domaine de la santé. Alors que toutes les études montrent que la santé arrive dans le trio de tête des préoccupations des Français, ce champ nous semble intellectuellement et donc politiquement, déserté. Pourtant, les classes moyennes et populaires s’inquiètent de plus en plus de la qualité de leur système de santé dont ils ont longtemps été légitimement fiers et se demandent si l’accès universel aux soins ne va pas devenir un beau souvenir. Lire la suite

Libération 17/1/2012 CSG progressive contre TVA sociale

Par THOMAS PIKETTY directeur d'études à l'EHESS et professeur à l'Ecole d'économie de Paris. Selon toute vraisemblance, le gouvernement s’apprête à annoncer, demain, lors du sommet social, un transfert massif de cotisations sociales sur un mélange de TVA et de CSG. S’il choisit de suivre le scénario haut présenté par le Medef en novembre, la réforme pourrait consister à transférer près de 50 milliards de cotisations patronales vers la TVA (afin d’alléger le coût du travail) et plus de 20 milliards d’euros de cotisations salariales vers la CSG (afin d’augmenter les salaires nets à la veille des élections et mieux faire passer la pilule de la hausse de TVA). Face à un tel activisme de dernière minute, la gauche ne peut pas se contenter de stigmatiser l’agitation perpétuelle du président candidat, prêt à tout pour sauver son poste. La réforme du financement de la protection sociale est une vraie question. L’opposition doit saisir cette occasion pour sortir du cafouillage fiscal des deux dernières semaines et montrer au pays qu’elle est prête à gouverner, en formulant des contre-propositions précises, à la fois plus justes et plus efficaces que celle de la droite. Lire la suite

L'Expansion 16/1/2012 "La décision de S&P sanctionne l'austérité en Europe"

Pour les économistes Atterrés, il ne faut pas interpréter la décision de S&P de dégrader la note de la France comme une validation de la politique d'austérité qui fait rage en Europe. Interview de Benjamin Coriat, le co-président du collectif. Lire la suite

Le Monde 14/1/2012 Des idées pour financer la protection sociale

Sept think tanks analysent le modèle social et proposent des ajustements et alternatives à son financement. Lire la suite

* * *

Chapitre Relance ou rigueur, quelles politiques conjoncturelles mettre en oeuvre ?

Project Syndicate 18/1/2012 L'austérité, chemin vers la prospérité ?

Par Robert J. Shiller. Dans La fable des abeilles, un classique écrit en 1724, Bernard Mandeville, le philosophe et satiriste britannique d'origine hollandaise, décrit une société prospère (une ruche d'abeilles) qui choisissant soudain de faire de l'austérité une vertu, renonce à toute dépense excessive et à toute consommation à outrance. Qu'arriva-t-il ? Lire la suite

Le Monde 17/1/2012 La meilleure politique de l'emploi, c'est la croissance

Par Marion Cochard, économiste, OFCE. Après une accalmie qui n'aura duré qu'une année, les chiffres du chômage sont repartis à la hausse depuis avril 2011. On voit se remettre en place l'enchaînement récessif de 2008 : gel des embauches, non-reconduction des contrats d'intérim et des CDD, puis licenciements économiques en fin d'année. En cause bien sûr, le retournement conjoncturel en cours, qui intervient alors que les marges des entreprises françaises sont encore dégradées par le choc de 2008-2009, et particulièrement dans l'industrie. Les entreprises fragilisées n'ont plus aujourd'hui la capacité d'amortir cette rechute comme elles l'avaient fait il y a 4 ans. L'économie française devrait retomber en récession dès le 4trimestre 2011, et nous prévoyons une chute de l'activité de 0,2 % en 2012. Quand on sait qu'une croissance annuelle de 1,1 % est nécessaire pour commencer à créer des emplois, la reprise des destructions d'emplois paraît inévitable. Si l'on ajoute à ce sombre constat une population active toujours dynamique, le nombre de chômeurs franchirait la barre des 3 millions d'ici la fin de l'année. Lire la suite

Le Monde 18/1/2012 La rigueur ne suffit pas

Par André Grjebine, directeur de recherche à Sciences Po-CERI, Francesco Saraceno, économiste à l'OFCE, centre de recherche de Sciences Po. On peut bien entendu s'interroger sur la légitimité de la place acquise par les agences de notation dans l'économie internationale. Mais, tant qu'à faire, si on doit prendre en compte leur message, autant se déterminer par rapport à ce qu'elles disent vraiment et non par rapport à l'orthodoxie économique qu'on leur prête, parfois à tort. La puissance de celle-ci est pourtant si grande que bien des commentateurs continuent à discourir sur la décision de Standard & Poor's (S&P) de dégrader la note de la France et d'autres pays européens en l'attribuant à une politique de rigueur qui aurait été jugée insuffisante. Lire la suite

Là-Bas si j'y suis France Inter 16/1/2012 Changer d'économie ! 

Aujourd'hui les Economistes atterrés.Entretien de Daniel Mermet avec Henri Sterdyniak, Dany Lang, Benjamin Coriat, Christine Erhel et Pierre Concialdi. Ecouter en ligne

 

 Transversal

Blog OFCE 19/1/2012 Durée du travail et performance économique : quels enseignements peut-on tirer du rapport Coe-Rexecode

Par Eric Heyer et Mathieu Plane. Travaille-t-on moins en France qu’ailleurs en Europe ? La France est-elle le seul pays à avoir réduit son temps de travail au cours de la dernière décennie ? Les 35 heures ont-elles réellement « plombé » l’économie française ? Le rapport publié le 11 janvier par l’Institut Coe-Rexecode fournit quelques éléments de réponses à ces questions. Nous revenons dans une note sur les principales conclusions du rapport qui peuvent se résumer de la manière suivante : 1. Travaille-t-on moins en France qu’ailleurs en Europe ? VRAI pour les salariés à temps complet, FAUX pour les salariés à temps partiel, FAUX pour les non-salariés INDETERMINE pour le total 2. La durée du travail a-t-elle plus baissé en France qu’en Allemagne depuis 10 ans ? FAUX 3.  « La baisse de la durée du travail a manqué l’objectif de créations d’emplois et de partage du travail » en France FAUX 4.  « La baisse de la durée du travail a bridé le pouvoir d’achat par habitant » en France FAUX Lire l'étude

Le Monde 16/1/2012 "Nous sommes passés du risque-pays au risque systémique"

Yves Zlotowski est l'économiste en chef de Coface, au sein du département "Risque pays et études économiques" de cette société spécialisée dans le risque commercial. Chaque année, Coface publie son guide risque-pays, actualisant ses évaluations sur la capacité moyenne des sociétés d'un pays à honorer leurs paiements à bonne date. Cette analyse repose notamment sur un scénario de prévisions économiques. En 2012, pensez-vous que l'économie mondiale entre en terra incognita ? Lire la suite