SESâme

  • Fiches Méthodes

    Des fiches méthodes pour une préparation progressive au baccalauréat

  • Entretiens

    Des entretiens avec des chercheurs pour être au plus près de l'actualité des débats du programme

  • Revue de presse

    Une revue de presse hebdomadaire pour suivre l'actualité du programme SESâme

  • Lexique

    Un lexique pour une meilleure maîtrise du vocabulaire des sciences sociales

  • Lectures

    Des conseils de lectures adaptés aux lycéens pour aller plus loin

  • Filmographie

    Des films de fiction ou documentaires pour un autre regard sur le programme

Identification

S'abonner à la Newsletter

Activité 1 – Le corps, une simple question biologique ?

 

Objectifs:
- Comprendre que le corps, outre ses aspects biologiques, est également façonné par des influences sociales.
- Différencier nature et culture, et introduire la notion d’acculturation.
- S’approprier les notions de socialisation, valeurs, normes et rôles.

Document 1 – Les techniques de corps

Le corps est le premier et le plus naturel instrument de l'homme. Ou plus exactement, sans parler d'instrument, le premier et le plus naturel objet technique, et en même temps moyen technique, de l'homme, c'est son corps. […]

Techniques de la naissance et de l'obstétrique

[…] Les formes de l'obstétrique sont très variables. L'enfant Bouddha est né, sa mère, Mâya, se tenant droite accrochée à une branche d'arbre. Elle a accouché debout. Une bonne partie des femmes de l'Inde accouchent encore ainsi. Des choses que nous croyons normales, à savoir l'accouchement dans la position couchée sur le dos, ne sont pas plus normales que les autres, par exemple les positions à quatre pattes. Il y a des techniques de l'accouchement, soit du côté de la mère, soit du côté de ses aides, de la saisie de l'enfant ; ligature et section du cordon ; soins de la mère ; soins de l'enfant. […]

Techniques de l'enfance

Élevage et nourriture de l'enfant. […] L'histoire du portage est très importante. L'enfant porté à même la peau de sa mère pendant deux ou trois ans a une tout autre attitude vis-à-vis de sa mère qu'un enfant non porté ; il a un contact avec sa mère tout autre que l'enfant de chez nous. Il s'accroche au cou, à l'épaule, il est à califourchon sur la hanche. C'est une gymnastique remarquable, essentielle pour toute sa vie. Et c'est une autre gymnastique pour la mère que de le porter. […]

L'humanité peut assez bien se diviser en gens à berceaux et gens sans berceaux. Car il y a des techniques du corps qui supposent un instrument. Dans les pays à berceaux se rangent presque tous les peuples des deux hémisphères nord, ceux de la région andine, ainsi qu'un certain nombre de populations de l'Afrique centrale. […]

Techniques de l'âge adulte

Techniques du sommeil. La notion que le coucher est quelque chose de naturel est complètement inexacte. […] Ce qui est très simple, c'est que l'on peut distinguer les sociétés qui n'ont rien pour dormir […] et les autres qui s'aident d'instrument. […] Il y a les gens à natte et les gens sans natte (Asie, Océanie, une partie de l'Amérique). Il y a les gens à oreillers et les gens sans oreillers. Il y a les populations qui se mettent très serrées en rond pour dormir, autour d'un feu, ou même sans feu. […] Il y a enfin le sommeil debout. Les Masaï peuvent dormir debout. J'ai dormi debout en montagne. J'ai dormi souvent à cheval, même en marche quelquefois : le cheval était plus intelligent que moi. Les vieux historiens des invasions nous représentent Huns et Mongols dormant, à cheval. C'est encore vrai, et leurs cavaliers dormant n'arrêtant pas la marche des chevaux. Il y a l'usage de la couverture. Gens qui dorment couverts et non couverts. Il y a le hamac et la façon de dormir suspendu. […]

Veille : Techniques du repos. - Le repos peut être repos parfait ou simple arrêt : couché, assis, accroupi, etc. Essayez de vous accroupir. Vous verrez la torture que vous donne, par exemple, un repas marocain pris suivant tous les rites. La façon de s'asseoir est fondamentale. Vous pouvez distinguer l'humanité accroupie et l'humanité assise. Et, dans celle-ci, distinguer les gens à bancs et les gens sans bancs et estrades ; les gens à sièges et les gens sans sièges.

Techniques de l'activité, du mouvement

Marche : habitus du corps debout en marchant, respiration, rythme de la marche, balancement des poings, des coudes, progression le tronc en avant du corps ou par avancement des deux côtés du corps alternativement (nous avons été habitués à avancer tout le corps d'un coup). Pieds en dehors, pieds en dedans. Extension de la jambe. […]

Source originale: Marcel Mauss, "Les techniques du corps", 1934
Source numérique: Les Classiques des sciences sociales

1) Expliquer - Dormir et marcher sont-ils seulement des actes naturels ?
2) Illustrer - À la manière de Marcel Mauss, montrer que le fait de manger peut aussi être considéré comme une technique de corps.
3) Expliquer - Pourquoi peut-on dire que les techniques de corps sont le résultat de la transmission d’une culture ?

 

Document 2 – Un exemple de technique de corps : le portage

Ouganda Pérou
France France

1) Comparer - Comparez les 4 photos ci-dessus.
2) Expliquer - Comment expliquer l’existence de différentes façons de porter les enfants ?
3) Discuter- Ces photos de portage d’enfant auraient-elles toutes pu être prises il y a 50 ans? Pourquoi ?

 

Document 3 – Les techniques de corps se transmettent aussi dans la pratique sportive

À la fin des années 1980, le sociologue Loïc Wacquant s’inscrit dans un club de boxe d’un quartier du ghetto noir de Chicago. Cette expérience lui donne la possibilité de pénétrer un milieu fermé, de recueillir des témoignages de première main et de se livrer à une intense observation participante : pendant trois ans, il s’est entrainé au gym, le lieu d’entrainement des boxeurs, finissant par y passer toutes ses après-midis et disputant même un combat officiel. En devenant boxeur lui-même, il n’a pas simplement gagné le respect et parfois l’amitié de ses pairs, il a aussi acquis une compréhension profonde de cette activité, y compris à travers le prisme de son propre corps.

Très tôt les pugilistes apprennent que, s’ils se destinent au viril métier de la cogne, ils doivent obéir à une éthique professionnelle qui n’est pas moins exigeante pour être transmise de manière informelle, pas moins rigoureuse pour être l’objet d’une adhésion volontaire. On peut résumer par commodité la moralité propre aux boxeurs professionnels par un seul et unique mot : sacrifice. Le « sacrifice » – l’idée autant que les pratiques réglées qu’il prescrit – envahit et imprègne l’existence des boxeurs, à l’intérieur comme à l’extérieur du gym, de la chambre à coucher au ring, et partout entre les deux. […]

En ce soir humide de septembre, c’est l’heure de la fermeture au gym de la police de Gary […]. Dave « too sweet » Pearson, un poids moyen noir bourru qui vient juste de passer professionnel, est en train de boucler son entrainement quotidien sous l’œil vigilant du gros Zeke, son entraineur […]. Après une douzaine de rounds alternant travail au sac et shadow-boxing, […] Zeke lui sèche soigneusement le torse de sa serviette et le sermonne à propos de son régime culinaire, qui n’a pas été tout ce qu’il devait être ces derniers temps.

ZEKE : C’est bon, t’évites : pas de sodas, pas de sodas, un p’tit peu de Kool Aid, tu veux juste boire de l’eau, beaucoup d’eau, okay ? Des fruits frais, essaye d’manger des brocolis et des trucs crus, si tu peux, des salades fraiches, des trucs comme ça. Tu cuisines tout ce que tu manges toi-même, deux steaks par semaine, d’ac’, tu choisis les jours.

DAVID (respectueux) : Entendu [awright].

ZEKE : Ca suffit pour les steaks, (insistant) et pas de hamburger, pas de frites, rien de frit, okay ? Comme ça, quand tu fatigues, tu peux, bon, t’as rien de gras qui vient gêner ta respiration, tu piges ? Tu dois être (prenant une inspiration exagérément profonde) grand ouvert, tu vois ce que j’veux dire être capable de lancer des coups solides et de revenir en derrière, okay ?

DAVID (légèrement réticent) : Entendu.

ZEKE : Et t’as pas d’poids à perdre, vraiment, bon quoi, c’est 158 [livres] tout juste. Ils te passeront une livre max. Mais faut que tu, faut qu’tu sois prêt, mec. Autrement dit, maintenant j’veux que tu gardes un régime strict – pas de sucreries du tout, okay ?

DAVID (sa réticence augmente de manière perceptible à chaque nouvelle recommandation) : Okay.

ZEKE : Pas de femmes, tu te tiens à distance d’elles, tu te tiens juste à l’écart d’elles. C’est ce qu’il faut que tu fasses si tu veux gagner. Maintenant, si tu veux pas gagner…

DAVID (interrompant son entraineur d’une voix ferme) : Ouais, j’veux gagner.

ZEKE : … si tu veux pas gagner, tu m’fais perdre mon temps.

[…] Les observances alimentaires […] fonctionnent à la manière d’un rite de séparation et d’élévation au-dessus de la sphère mondaine. Elles arrachent le boxeur professionnel aux séductions terrestres auxquelles les autres membres de la société succombent. Elles communiquent à lui-même et à autrui la profondeur de son engagement dans le métier. Et elles inscrivent à l’intérieur comme à l’extérieur de son organisme les marques tangibles de son dévouement à son éthique.

Loïc Wacquant, Corps et Âme. Carnets ethnographiques d’un apprenti boxeur, Agone, 2002, pp. 149-153.

1) Comprendre : Les arguments visant à contrôler la nutrition des boxeurs sont-ils scientifiques ?
2) Analyser : les règles alimentaires qui s'imposent aux boxeurs ne sont-elles qu'alimentaires ?
3) Analyser : Cherchez les autres règles corporelles qui s'imposent au boxeur.
4) Résumer : Complétez le tableau suivant

Normes que le boxeur doit respecter

Valeurs auxquelles ces normes peuvent correspondre

 

 

 

 

 

 

5) Illustrer : Donnez un autre exemple de profession où l'on suit des règles alimentaires strictes.

Document 4 – Le corps exprime aussi un statut social

Les répétitions d’une pièce de Marivaux dans un lycée de banlieue (extrait de l’Esquive, film d’Abdelhatif Kechiche, 2002)


1. Comparer - Comparez les expressions du corps (postures, langage) des 3 élèves

 

Pendant la pièce

Après la pièce

Silvia (élève dont Arlequin est amoureux)

 

 

 

 

Arlequin

 

 

 

Lisette

 

 

 

 

2) Expliquer - Pourquoi l'élève qui joue Silvia reproche-t-elle à l'élève qui joue Lisette d'avoir fait des « gestes de riche » ?
3) Justifier – Pourquoi peut-on dire que le corps est une des expressions du statut social ?

Retour au sommaire du chapitre

Share

Films pour les SES

Une liste de films utilisables dans le cadre des différents chapitres.

Consultez...

Livres pour les SES

livre-nbLivres accessibles aux élèves pour approfondir le programme.

Consultez...

Tous les TD (utilisables aussi en AP)

oeilTous les TD de SESâme en un clin d'oeil. Consultez...

Les évaluations

logo-eval-mesure-nbToutes les évaluations de SESâme en un clin d'oeil. Consultez...