Fiche Méthode - Qu’est-ce que l’argumentation ?

Catégorie parente: Fiches-méthodes
Catégorie : Vers le Bac
Mis à jour le dimanche 14 août 2011 04:47
Publié le samedi 13 août 2011 19:55

Argumentation (1) - Qu’est-ce que l’argumentation ? 

En français vous étudiez et vous serez amené à produire des textes « argumentatifs ». En mathématiques ou en sciences vous devez comprendre et parfois reproduire des « démonstrations ».
Argumentation et démonstration sont deux démarches qui ont en commun à la fois leur aspect « séquentiel » : c’est une succession « d’étapes », et leur finalité : aboutir à un résultat convaincant.
Elles se différencient notamment en ce que la qualité de la démonstration dépend plutôt de la rigueur des enchaînements logiques, tandis que celle de l’argumentation dépend également de sa force de conviction.

Il est possible de retenir une définition de l’argumentation comme la manière de sélectionner et de disposer des arguments  à l'appui d'une thèse ou contre celle-ci, en vue d'obtenir l'adhésion par consentement d'un auditoire (à l’oral) ou d’un lecteur (à l’écrit).

On peut retenir trois choses de cette définition :

Argumenter, c’est donc justifier une opinion que l’on veut faire partager. On cherche alors :

En sciences économiques et sociales aussi il vous est demandé d’argumenter. C’est un savoir faire important qui nécessite un apprentissage, à l’oral comme à l’écrit.
L'argumentation en sciences économiques et sociales utilise les registres  « convaincre » et « délibérer », mais pas celui de la persuasion. Les procédés logiques l’emportent sur la « rhétorique » (art de persuader).


Deux niveaux d’argumentation peuvent ainsi être distingués :

A un premier niveau, (convaincre) argumenter signifie « étayer » une affirmation. Par exemple fournir des justifications, des preuves à l’appui de l’affirmation selon laquelle le PIB est un bon instrument de mesure de la production. Ou, à l’inverse qu’il n’est qu’une mesure imparfaite.

Travail à faire :
retrouvez dans le chapitre 1 les arguments à l’appui d’une thèse et de l’autre.

A un second niveau, (délibérer) argumenter signifie conduire un débat, oral ou écrit, entre deux thèses, confronter les arguments respectifs et proposer, in fine, une interprétation personnelle. Par exemple fournir des justifications, des preuves à l’appui de l’idée selon laquelle les besoins de financement des retraites pourraient être couverts par un partage de la valeur ajoutée davantage en faveur des salariés. Ou, à qu’il serait dangereux d’augmenter la part des rémunérations dans la valeur ajoutée.

Travail à faire :
retrouvez dans le chapitre 2 les arguments à l’appui d’une thèse et de l’autre. Confrontez les arguments entre eux. Vous choisirez le point de vue qui vous semble personnellement le plus convaincant et présenterez votre argumentaire (ensemble des arguments et contre-arguments) en conséquence.