SESâme

  • Fiches Méthodes

    Des fiches méthodes pour une préparation progressive au baccalauréat

  • Entretiens

    Des entretiens avec des chercheurs pour être au plus près de l'actualité des débats du programme

  • Revue de presse

    Une revue de presse hebdomadaire pour suivre l'actualité du programme SESâme

  • Lexique

    Un lexique pour une meilleure maîtrise du vocabulaire des sciences sociales

  • Lectures

    Des conseils de lectures adaptés aux lycéens pour aller plus loin

  • Filmographie

    Des films de fiction ou documentaires pour un autre regard sur le programme

Identification

S'abonner à la Newsletter

Le dictionnaire des SES par SESâme

Il y a 404 termes dans ce glossaire.
Commence par Contient Terme exact
0-9 Tout A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V
Page:  « Prev 1 2 3 4 5 Next »
Terme
Choc (d'offre ou demande)

Au sens strict, au sein d’un modèle* économique, on appelle choc d’offre (resp. de demande) toute variation exogène de l’offre (resp. de la demande) globale, c’est-à-dire une variation qui ne dépend pas des variables utilisées dans le modèle. Au sens large, on parle de choc pour tout évènement ou toute mesure économique qui augmente (choc positif) ou diminue (choc négatif) l’offre ou la demande globale. Ex : choc pétrolier, forte augmentation des impôts…

Choc systémique

Evènement particulier, qui en se propageant, engendre un risque systémique*, et se diffuse à l’ensemble du secteur financier, voire à l’ensemble de l’économie réelle.

chômage

situation d'un individu sans emploi, et qui en recherche un, tout en étant disponible pour l’occuper. Pour mesurer le chômage, plusieurs définitions sont utilisées, avec des critères variables. Selon le Bureau international du travail (définition internationale, utilisée par l'INSEE), un chômeur n'a pas travaillé du tout durant la semaine précédente, est disponible rapidement, et recherche activement un emploi. Mais le Pôle emploi inscrit comme chômeurs des individus qui ont travaillé (jusqu'à l'équivalent d'un mi-temps), ou qui ne sont pas disponibles pour travailler dans l'immédiat (stagiaires , arrêts maladie...) Il est donc difficile d'obtenir un chiffre unique mesurant le « véritable » nombre de chômeurs, et par conséquent leur part dans la population active (taux de chômage).

Chômage classique

chômage lié à un coût du travail trop élevé relativement à la productivité du travail : embaucher un salarié coûterait alors plus que ce qu’il rapporte.

Chômage de masse

Chômage touchant une partie importante de la population active dans un contexte de crise économique prolongée.

Chômage keynésien

chômage lié à une demande anticipée* insuffisante de la part des entreprises, qui préfèrent alors ne pas embaucher (ex : en période de crise)

Chômage structurel

Chômage qui subsiste même lorsque l’activité économique est forte. Cela peut renvoyer au temps nécessaire à ce qu’une offre d’emploi soit satisfaite (chômage frictionnel), à une insuffisance de qualification des actifs par rapport aux postes proposés mais aussi aux mutations des secteurs (déclin d’une branche d’activité par exemple) ou encore au manque de flexibilité sur le marché du travail.

citoyenneté

statut du citoyen, qui implique à la fois des droits et des devoirs.

classes sociales

Ensemble de personnes occupant une position sociale similaire et partageant une communauté d'intérêt. Il existe cependant des conceptions diverses des classes sociales. K. Marx considère ainsi que la position sociale dépend avant tout de la place des individus dans le système productif (la bourgeoisie possédant les moyens de production, le prolétariat ne pouvant que vendre sa force de travail), tandis que des auteurs comme M. Weber considèrent que la position sociale résulte de multiples critères de différenciation : critères économiques certes (qui seuls chez Weber définissent la classe sociale), mais aussi pouvoir politique ou prestige social. Si chez Marx les membres d’une classe sont amenés à développer une conscience de leurs intérêts communs à défendre (par la lutte des classes), ce sentiment d’appartenance et les rapports antagonistes qu’il engendre ne sont qu’une possibilité parmi d’autres pour Weber.

Cohésion sociale

situation dans laquelle les liens sociaux sont suffisamment forts pour que la société « tienne », grâce à des liens de solidarité. Ils sont assurés soit par similitude (on « forme un tout » parce qu’on se ressemble), soit par complémentarité (on « forme un tout » parce qu’on est interdépendants).

Combinaison productive

manière dont les facteurs de production (travail* et capital*) sont associés pour réaliser une production donnée.

Commerce international

ensemble des échanges internationaux de biens ou de services.

Commerce intra-firme

Echanges internationaux de biens ou de services entre des sociétés appartenant à un même groupe (échanges entre filiales d’une firme multinationale par exemple).

Commission européenne

institution européenne qui défend les intérêts de l’Union dans son ensemble. Elle dispose d’un droit d’initiative législative, gère et applique les politiques et le budget de l’Union, et veille au respect de la législation européenne par les Etats. Elle est composée d’un commissaire par Etat membre, désigné pour 5 ans.

compétition électorale

processus institutionnel encadré par des règles juridiques et politiques ayant pour objectif d’aboutir, par l’élection, à la désignation de gouvernants parmi des candidats déclarés.

Page:  « Prev 1 2 3 4 5 Next »
Glossary 2.8 utilise les technologies PHP and SQL

Films pour les SES

Une liste de films utilisables dans le cadre des différents chapitres.

Consultez...

Livres pour les SES

livre-nbLivres accessibles aux élèves pour approfondir le programme.

Consultez...

Tous les TD (utilisables aussi en AP)

oeilTous les TD de SESâme en un clin d'oeil. Consultez...

Les évaluations

logo-eval-mesure-nbToutes les évaluations de SESâme en un clin d'oeil. Consultez...