SESâme

  • Fiches Méthodes

    Des fiches méthodes pour une préparation progressive au baccalauréat

  • Entretiens

    Des entretiens avec des chercheurs pour être au plus près de l'actualité des débats du programme

  • Revue de presse

    Une revue de presse hebdomadaire pour suivre l'actualité du programme SESâme

  • Lexique

    Un lexique pour une meilleure maîtrise du vocabulaire des sciences sociales

  • Lectures

    Des conseils de lectures adaptés aux lycéens pour aller plus loin

  • Filmographie

    Des films de fiction ou documentaires pour un autre regard sur le programme

Identification

S'abonner à la Newsletter

Le dictionnaire des SES par SESâme

Il y a 404 termes dans ce glossaire.
Commence par Contient Terme exact
0-9 Tout A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V
Page:  « Prev 1 2 3 4 5 Next »
Terme
contrôle social (formel / informel) :

ensemble de moyens dont dispose une collectivité pour amener ses membres à adopter des conduites conformes aux valeurs et aux normes dominantes. Les mécanismes de contrôle peuvent être formels (récompenses, sanctions prévues par les règles juridiques : surveillance par des fonctionnaires d'Etat...) ou informels (approbation, moqueries, pression morale, stigmatisation des déviants, "qu'en dira-t-on"...)

convention

En économie, une convention désigne une régularité de comportement (ex : rouler à droite) au sein d’une population (ex : en France) telle que : (1)tous les membres de la population s’y conforment ; (2)chacun croit que tous les autres membres de la population se conforment à cette régularité (3)chacun trouve dans cette croyance une bonne et décisive raison pour se conformer à la régularité (ex : éviter les accidents) (4)par ailleurs, au moins une autre régularité vérifiant les conditions précédentes aurait pu prévaloir (ex : rouler à gauche).

convention collective

voir négociations collectives

coopération

forme de relation entre des individus ayant des intérêts différents, voire contradictoires, mais qu'ils cherchent à accorder en vue d'un bien commun (par exemple, la paix, ou l'enrichissement de tous). Ex. partage d'informations, négociations... On oppose souvent « coopération » à « compétition » ou lutte.

Coordination

en économie, désigne l’ajustement des « prévisions » de production et de dépense des agents. Cette coordination peut être assurée par le marché, les prix jouant alors le rôle de signal, ou par d’autres institutions : entreprises, organe de planification, etc.

Courbes d'offre / de demande

représentations graphiques de l’ensemble des quantités offertes/demandées par un ou des agent(s) pour tous les niveaux de prix. La confrontation de l’offre et de la demande* doit permettre de déterminer un prix d’équilibre*.

coût d'opportunité

avantage auquel on doit renoncer afin d'effectuer une action (travail, achat...) Par ex., le coût d'opportunité d'une réunion est le gain que l'entreprise aurait obtenu si les participants avaient travaillé pendant le temps de la réunion ; le coût d'opportunité de la préparation d'un devoir de SES peut être le loisir auquel on a dû renoncer.

Coût du travail

Le coût du travail est constitué par l'ensemble des dépenses qui incombent à un employeur pour l'emploi d'un salarié. Il se décompose en un salaire net versé au salarié auquel on ajoute les cotisations sociales salariales et patronales versées aux administrations de sécurité sociale.

Coût salarial

Ensemble des dépenses qui incombent à l’employeur pour l'emploi d'un salarié.

coût total, moyen et marginal

le coût total est la somme des coûts fixes (indépendants de la quantité produite) et des coûts variables (liés au volume de production) ; le coût moyen (ou coût unitaire) est le coût total, divisé par les quantités produites ; le coût marginal est le coût de la dernière unité produite.

coûts de transaction

coûts liés à l'échange (la transaction) sur un marché (recherche d’informations, négociation, établissement d'un contrat, contrôle de l’exécution...) Compte tenu de ces coûts de transaction, il peut être plus profitable de créer une organisation pour obtenir des biens ou des services, plutôt que de faire appel au marché.

créance

droit que détient une personne (le "créancier") à l'encontre d'une autre personne (le "débiteur") qui lui doit la fourniture d'une prestation : obligation de payer, de donner, de faire ou de s’abstenir de faire quelque chose. La créance est donc la contrepartie d’une dette.

Création monétaire

processus par lequel la monnaie* est créée dans l’économie. L’essentiel de la création monétaire revient aux banques commerciales*, qui en accordant des crédits à leurs clients, augmentent leurs comptes de dépôts et donc créent de la monnaie scripturale (a contrario, un remboursement de crédit détruit de la monnaie). Mais la banque centrale* crée également de la monnaie, soit fiduciaire (c’est elle qui a le monopole d’impression des billets) soit scripturale lorsqu’elle accorde des crédits aux banques commerciales.

Crise économique

Moment de retournement de la tendance de l’activité économique qui met fin à l’expansion pour déboucher sur une récession ou dépression. Par extension situation économique caractérisée par une croissance faible, voire négative, du PIB.

Crise financière

retournement de la conjoncture dans le système financier qui peut se produire sur le marché des actions* (crise "boursière"), sur le marché des changes* (crise de change), sur le système bancaire (crise bancaire) ou encore sur le marché des titres de dettes publiques (crise des dettes souveraines).

Page:  « Prev 1 2 3 4 5 Next »
Glossary 2.8 utilise les technologies PHP and SQL

Films pour les SES

Une liste de films utilisables dans le cadre des différents chapitres.

Consultez...

Livres pour les SES

livre-nbLivres accessibles aux élèves pour approfondir le programme.

Consultez...

Tous les TD (utilisables aussi en AP)

oeilTous les TD de SESâme en un clin d'oeil. Consultez...

Les évaluations

logo-eval-mesure-nbToutes les évaluations de SESâme en un clin d'oeil. Consultez...