Revue de presse 12 - 18 septembre 2011

Catégorie : Revues de presse

Entreprises & Organisations

 

Chapitre Quel partage des richesses produites ?

Rue89, 12/09/2011

Basket : une drôle de lutte des classes divise la NBA

La NBA est en effet complètement à l'arrêt depuis le 1er juillet, date où les propriétaires des franchises (les 30 clubs qui composent la NBA) ont décrété un « lock-out » qui suspend toutes les activités de la ligue. Cette décision radicale fait suite à l'échec des négociations entre les propriétaires et le syndicat des joueurs pour renouveler la convention collective qui expirait en juin dernier. Les discussions, qui se poursuivent actuellement et semblent en bonne voie, portent principalement sur la répartition entre les joueurs et les propriétaires de club des colossaux revenus de la NBA (3,8 milliards de dollars pour la saison 2010-2011). Lire la suite

>>> Pour approfondir voir dans SESâme le TD n°2: La rémunération des basketteurs de la NBA  

***

Chapitre Les organisations : lieux de conflit ou de coopération ?

Le Monde, 16/09/2011

23% de la valeur ajoutée perdue à cause du mal-être au travail

Une étude sur le bien-être au travail publiée début septembre par le cabinet Mozart Consulting révèle une perte moyenne de 23% de la valeur ajoutée des entreprises due aux coûts induits par la dégradation de l’organisation et des conditions de travail. Lire la suite



Marchés & Société

 

Chapitre Quelle est la place des liens marchands dans les liens sociaux ?

Le Monde, 13/09/2011

Pour une économie moins marchande

Point de vue. Guy Sorman, écrivain et essayiste. Si l'on admet cette hypothèse d'un chômage de long terme, il me semble que l'on devrait sortir des raisonnements classiques, libéraux ou interventionnistes, pour développer un troisième secteur non marchand. Il existe déjà une économie du don, du partage, non profitable : mais ce secteur reste modeste dans les pays modernes, alors qu'il pourrait attirer des capitaux plus considérables (fondations, dons) et recruter pour des secteurs porteurs, comme la santé publique, la culture, la solidarité entre les générations, entres riches et pauvres dans les nations et entre les nations. Lire la suite

***

Chapitre A quoi sert la concurrence ?

OWNI, 17/09/2011

Apple à livre ouvert

Avant-hier, 23 personnes ont rejoint la class action1 lancée le 9 août contre Apple. Les plaignants reprochent à la firme de s’être concertée avec cinq des plus grands éditeurs du marché américain (dont le groupe Hachette) pour contrôler le commerce du livre numérique. À terme, leur plainte pourrait contraindre Apple à présenter à la justice l’ensemble de ses accords commerciaux avec les éditeurs. Lire la suite

La Tribune, 16/09/2011

TF1 milite pour supprimer la pub sur Canal Plus

La Une prépare sa contre-offensive à l'arrivée de Canal Plus dans la télévision en clair. Une de ses angles d'attaque est la publicité diffusée dans les plages en clair de Canal Plus, qui rapporte 150 millions d'euros par an. Lire la suite

Challenges, 15/09/2011

Pour les Français, la concurrence permettrait de faire baisser le prix du train

Selon un sondage IFOP, les Français estiment que l'arrivée de la concurrence dans le transport ferroviaire aura un impact positif sur la qualité de service et les prix, mais ils sont plus réservés sur la sécurité, l'entretien du réseau ou des trains et le nombre de dessertes. Lire la suite

 


Socialisation & Groupes sociaux

 

Chapitre Les comportements individuels sont-ils naturels ou socialement construits ?

Rue89, 17/09/2011

N'en déplaise à Marc Lièvremont, les filles aussi jouent au rugby

La semaine dernière, en pleine Coupe du monde de rugby, alors que des journalistes du Parisien lui demandaient si sa sœur avait fait du rugby, Marc Lièvremont, le sélectionneur de l'équipe de France, a répondu : « Elle y a joué, malheureusement ! On était catastrophés dans la famille. Elle s'est fait mal, évidemment. » Lire la suite

***

Chapitre Comment se forment les groupes sociaux ?

Atlantico, 17/09/2011

Hit des prénoms d'aujourd'hui : le choix se fait à l'oreille (Interview du sociologue Baptiste Coulmont)

C’est avant tout le goût. Le seul critère c’est le goût. Il n’y a plus de règles dans le choix des prénoms. Il n’y a pas de prénom interdit, à part Titeuf... Jusqu’au 19ème siècle il y en avait : on choisissait le prénom du parrain ou alors c’était le parrain qui choisissait le prénom des enfants. Donc il y avait des prénoms familiaux qui circulaient, parce que très souvent le parrain c’était le grand père. Aujourd’hui, la seule règle est que le prénom soit joli. Les classes sociales ou le milieu influencent-ils ce choix ? Oui parce que le goût est socialement différencié. Suivant votre position sociale vous n’avez pas les mêmes goûts. Lire la suite

Blog de Baptiste Coulmont, 14/09/2011

Les prénoms indiquent indirectement et grossièrement l’âge (un Téo est probablement plus jeune qu’un Maurice), le sexe (un Léa est très probablement une Léa), mais aussi l’origine nationale ou régionale d’une partie des ancêtres du porteur (une Samira n’a pas les mêmes parents qu’une Nolwenn). Lire la suite

***

Chapitre La déviance est-elle un phénomène normal ?

Blog de Maître EOLAS, 16/09/2011

La relaxe en appel de Brice Hortefeux

La cour d’appel de Paris a, par un arrêt du 15 septembre 2011 (Pôle 2 chambre 7, ou comme dit la cour elle même la chambre 2-7, n°10/06226, relaxé Brice Hortefeux des faits d’injure raciale, liés à son désormais fameux apophtegme : “Quand y’en a un, ça va, c’est quand y’en a plusieurs qu’il y a des problèmes”. J’avais écrit à l’époque un billet pour commenter le jugement dont la relecture est utile, car contrairement aux apparences, la cour approuve le tribunal sur la presque totalité de sa décision. Néanmoins, comme je sais que certains de mes lecteurs sont d’indécrottables feignasses, je vous fais un résumé. Lire la suite

Le Figaro, 16/09/2011

«On ne peut pas détecter toutes les fraudes financières»

Ce laxisme des établissements financiers va-t-il accélérer la réforme du système bancaire britannique ?

Je ne vois pas en effet le gouvernement britannique rester les bras croisés face à cette nouvelle fraude. Aujourd'hui, un seul trader peut mettre un établissement financier à genoux s'il n'y a pas un contrôle des risques efficace en amont. Il faut sans doute s'attendre à la mise en place de mesures spéciales destinées à renforcer le rôle des autorités chargées de surveiller le dispositif de contrôle des établissements financiers. Depuis l'affaire Kerviel et les «subprimes», la défiance vis-à-vis des banques est clairement allée crescendo. Lire la suite

 


Monnaie & Financement

 

Chapitre D'où vient la monnaie ?

Le Nouvel Obs, 14/09/2011

L'Euro est-il un échec ?

Quelles étaient les attentes avant la création de la monnaie unique ? Peut-elle survivre à une exclusion de la Grèce ? Eclairage de Michel Dévoluy, professeur d'économie et spécialiste de l'Europe. Lire la suite

La Tribune, 13/09/2011

BNP Paribas dément avoir un problème de liquidités

"Nous ne pouvons plus emprunter de dollars. Les fonds monétaires américaines ne prêtent plus", a déclaré de manière anonyme au Wall Street Journal un cadre de BNP Paribas. "Depuis que nous n'avons plus accès à des dollars, nous avons créé un marché en euros. C'est une première... Nous espérons que cela marchera, sinon nous entrerons dans une spirale infernale. Plus personne ne nous croira et plus personne n'acceptera de nous prêter". Lire la suite

***

Chapitre A quoi servent les banques et les marchés financiers ?

Libération, 17/09/2011

Chez Hermès, la fibre familiale est tenace

Analyse La justice a autorisé hier les héritiers de la marque de luxe à développer leur holding, bloquant pour l’heure la montée en puissance de LVMH au capital. Lire la suite

Les Echos, 16/09/2011

La loterie espagnole maintient son introduction en Bourse

Les mauvaises conditions de marché ne rebutent pas la loterie nationale espagnole, leader mondial du secteur, qui fera son entrée à la Bourse de Madrid fin octobre. Ce sera la plus grande introduction de l'histoire de l'Espagne. Lire la suite

Challenges, 13/09/2011

Comment la Grande-Bretagne veut mettre ses banques au pas

La Commission Vickers propose de faire table rase des défaillances qui minent le système bancaire britannique. Les activités de détails et d'investissements seraient séparées d'ici à 8 ans. Le gouvernement surveillera aussi davantage les banques. Lire la suite

Challenges, 13/09/2011

La nationalisation des banques françaises est-elle vraiment une absurdité ?

"Un bon banquier, hélas, n’est pas quelqu’un qui anticipe le danger et l’évite. C’est quelqu’un qui se ruine de façon orthodoxe et conventionnelle en même temps que tous ses confrères afin de ne pas endosser la faute." Cette citation de Keynes prend toute sa valeur aujourd’hui. BNP Paribas, Societe Generale, Credit Agricole, sont toutes sanctionnées en Bourse, en même temps, pour le même motif : avoir trop prêté à la Grèce d’abord, aux autres PIGS (Portugal, Italie, Grèce et Espagne) ensuite. Lire la suite

***

Chapitre Pourquoi et comment réguler la création monétaire ?

Slate, 18/09/2011

La BCE, un coup de canif dans l'orthodoxie
En fin de mandat, Jean-Claude Trichet sort de l’orthodoxie. Il utilise l’indépendance de la BCE pour la rendre plus réactive que les Etats de la zone euro face à la crise de la dette souveraine. Lire la suite

Le Monde, 16/09/2011

La BCE et la Federal Reserve au secours des banques européennes

La crise des dettes souveraines a contaminé les banques. Va-t-elle maintenant conduire au grippage du financement des entreprises et des ménages ? Jeudi 15 septembre, les banques centrales – Banque nationale suisse, Banque d'Angleterre, Banque du Japon, Banque centrale européenne (BCE) et Réserve fédérale américaine (Fed) – ont lancé une action concertée pour apporter des liquidités en dollars aux établissements, en leur prêtant de l'argent à trois mois et ce, de manière illimitée. Lire la suite

 


Etat & Pouvoirs publics

 

Chapitre Comment se sont construits les Etats ?

Rue89, 16/09/2011

ONU : la Palestine veut être un « membre à part entière »

Le président palestinien Mahmoud Abbas a officiellement annoncé ce vendredi qu'il se rendait la semaine prochaine au siège des Nations unies, à New York, pour demander la reconnaissance de la Palestine comme « membre à part entière » de l'organisation mondiale. Lire la suite

***

Chapitre Comment l'Etat-providence contribue-t-il à la cohésion sociale ?

Les Echos, 18/09/2011

Obama propose une taxe spéciale sur les millionnaires

Cette proposition, au moment où les difficultés économiques du pays pèsent sur sa popularité, est de nature à resserrer les liens entre le président et la base électorale du Parti démocratique, mais les recettes tirées de cette taxe devraient être modestes.
Dan Pfeiffer, directeur de la communication à la Maison blanche, a précisé samedi que l'objectif était de faire en sorte que les contribuables les plus aisés paient au moins autant d'impôts que les foyers de la classe moyenne.
Ainsi que l'a souligné Warren Buffett cet été, les riches contribuables sont souvent moins imposés que les classes moyennes du fait de certaines dispositions du code des impôts. Lire la suite

Libération, 12/09/2011

La cantine, un service vraiment public ?

Selon L'Humanité, au moins 70 communes pratiquent aujourd'hui une sélection à l'entrée des cantines. Que prévoit la loi ? La restauration scolaire est-elle un service public et un droit opposable ? Le point. Lire la suite

 

***

Chapitre Relance ou rigueur, quelles politiques conjoncturelles mettre en oeuvre ?

Blog d'Arnaud Parienty, 17/09/2011

Et si Friedman n’avait pas complètement tort ?

Murés dans leurs certitudes un peu masochistes (il faut souffrir pour sortir de la crise), les docteurs Diafoirus de l’économie européenne préconisent la rigueur comme d’autres préconisaient autrefois la saignée. Pourtant, les déséquilibres au sein de la zone euro, mise à part la Grèce, sont nettement moins importants que ceux de l’économie américaine. Le problème n’est pas celui de la dette publique mais du refus de la financer. Clairement, la politique monétaire a aujourd’hui la capacité de nous envoyer dans le mur. Pour ce qui nous concerne, Friedman avait sans doute raison. Lire la suite

Blog OFCE, 13/09/2011

Quel impact de la politique budgétaire sur la croissance française ?

La bonne grille d’analyse de l’économie française est celle d’une grande économie peu ouverte et non pas celle d’une petite économie ouverte : elle est dans une situation conjoncturelle encore fortement dégradée et loin de sa position d’équilibre (chômage de masse, existence de surcapacités de production), avec des pays européens qui adoptent la même orientation de politique budgétaire.  Dans ces conditions, tout laisse conclure que les multiplicateurs budgétaires sont élevés. Ainsi, le débat théorique sur la valeur du multiplicateur et le rôle des anticipations des agents doit s’effacer devant le constat empirique :  les multiplicateurs sont positifs et supérieurs à 1. Lire la suite

Les Echos, 13/09/2011

L'automobile se prépare à un coup de tabac

Les plans d'austérité dans plusieurs pays d'Europe et la crise de la dette risquent de miner rapidement la confiance des consommateurs européens. A Francfort, la question est sur toutes les lèvres. PSA s'apprête déjà à réduire une nouvelle fois ses effectifs d'intérimaires. Lire la suite

L'Humanité, 12/09/2011

Analyse : pourquoi le plan emploi d’Obama sera sans effet

Sur un budget  prévu de  3721 milliards dollars pour 2011, Obama a saupoudré 447 milliards  d'investissements  destinés à réparer  quelques dégâts de la montée du chômage et de la récession. Des crédits sont lâchés pour réembaucher les enseignants (280000), les pompiers, les policiers licenciés par des Etats locaux dont les budgets sont exsangues. Les impôts prélevés à la source sur les salaires, devraient alléger la situation de 160 millions de travailleurs et des petites entreprises. Les indemnités des chômeurs devraient être prolongées l'année prochaine. Une aide est prévue pour ceux qui croulent sous leurs hypothèques et se retrouvent expulsés de leur maison (par des banques qui ont triché sur les taux de crédits). Lire la suite

The New York Times, 11/09/2011

An impeccable desaster

By

Listen to many European leaders — especially, but by no means only, the Germans — and you’d think that their continent’s troubles are a simple morality tale of debt and punishment: Governments borrowed too much, now they’re paying the price, and fiscal austerity is the only answer. Lire la suite en anglais | Traduction française sur RTBF.be

 

Transversal

 

Regards, 15/09/2011

Spéculation et lutte de classes (tribune de l'économiste Michel Husson)

Et ils y réussissent : « rassurer » ces fameux marchés financiers équivaut exactement à se coucher devant eux, tant il est clair aujourd’hui qu’aucune mesure n’a été réellement prise pour les mettre au pas. L’enjeu de la crise de la dette est au fond le suivant : des couches sociales étroites ont, pendant deux décennies au moins, accumulé une richesse financière aujourd’hui menacée. C’est ce magot qu’il s’agit aujourd’hui de préserver, en le gageant sur la régression sociale. Derrière les dettes, il y a donc un nouvel épisode de la lutte des classes, sous une forme dérivée, mais non moins violente. Lire la suite

Blog de Jacques Attali, 11/09/2011

Se préparer au pire, pour l’éviter

Il serait temps, en France, de se préparer au double choc à venir de la crise bancaire et de la crise des finances publiques. Il vient. Il sera là bientôt. Et personne ne réfléchit assez au scénario du pire ; comme s’il suffisait, pour le conjurer , de ne pas y penser.
Voici ce que serait son déroulement, en dix étapes : Lire la suite